Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, beaucoup de bâtiments scolaires potentiellement contaminés par l'amiante

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est une enquête qui fait froid dans le dos. Elle a été publiée mardi 4 février par nos confrères de "Libération" qui ont pu consulter un fichier qui révèle l'ampleur du risque amiante dans les écoles, les collèges et les lycées français.

Photo d'illustration
Photo d'illustration

L'enquête de "Libération" a été réalisée à partir d'un fichier de l'Education Nationale non-exhaustif qui se base une une collecte de renseignements d'il y a 4 ans. En Mayenne, plusieurs bâtiments scolaires sont concernés. Sur une carte, on voit pulluler un nombre incroyable de points rouges qui symbolisent la présence d'amiante dans les établissements scolaires. Près de 30 chez nous, des bâtiments construits avant 1997, date de l'interdiction de ce matériau nocif en France.

►►La carte interactive, créée par "Libération", sur la présence d'amiante dans les établissements scolaires est à découvrir ici

Des diagnostics ont été réalisés, les locaux contrôlés donc désormais placés sous surveillance. Mais aucune obligation de travaux. La plupart des bâtiments concernés sont localisés à Laval, Château-Gontier et Mayenne. A l'école Marcel Aymé, à Bierné-les-Villages, par exemple, on apprend que le sol où a été détecté l'amiante a été depuis recouvert par un revêtement en linoléum.

L'amiante, tant qu'il est caché, emprisonné en quelque sorte dans les faux plafonds, sur les toitures, sur la tuyauterie, ce n'est pas dangereux pour la santé. Mais avec l'usure des bâtiments, au fil des ans, le risque d'exposition alors augmente. Cette fibre, longtemps utilisée comme isolant, est responsable de plusieurs types de cancers, notamment lorsqu’elle est inhalée ou ingérée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu