Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

En Mayenne, des syndicats saluent l'ouverture de la vaccination aux enseignants

-
Par , France Bleu Mayenne

Le Président de la République envisage la vaccination contre le coronavirus pour les enseignants "à partir de mi-fin avril". En Mayenne, certains syndicats saluent ce mardi ce calendrier. Quatre classes sont actuellement fermées dans le département en raison de cas positifs à la Covid-19.

École (illustration)
École (illustration) © Maxppp - Clementz Michel

La campagne de vaccination contre la Covid-19 devrait s'ouvrir aux enseignants "à la mi-avril ou fin avril", a déclaré ce mardi Emmanuel Macron, en marge d'un déplacement dans le nord de la France, à Valenciennes. "Nous allons avoir de plus en plus de vaccins qui vont arriver, cela va nous permettre d'envisager d'avoir des campagnes ciblées sur des professions qui sont exposées, à qui on demande des efforts. Les enseignants en font légitimement partie", a déclaré le chef de l’État après avoir visité un centre de vaccination. 

Quatre classes fermées en Mayenne

En Mayenne, certains syndicats crient victoire. Ils réclamaient cette vaccination depuis plusieurs semaines car les écoles sont restées ouvertes. Il y a actuellement quatre classes fermées dans le département en raison de cas de coronavirus. "Les enseignants ne sont pas en première ligne mais en deuxième ligne. À partir du moment où il y a une politique qui demande le maintien des écoles ouvertes, ce que nous partageons, cela ne peut pas être qu'un affichage. Il faut que les personnels de l'Éducation nationale puissent être en mesure d'assurer leur mission", explique Loïc Broussey, le secrétaire départemental de l'UNSA. 

Son syndicat mais aussi celui du SGEN - CFDT et le SNALC (Syndicat National des Lycées et Collèges) avaient envoyé une lettre à Jean Castex le Premier ministre, quelques heures avant les déclarations d'Emmanuel Macron, pour lui demander d'inclure au plus vite les enseignants dans la campagne de vaccination. "En Mayenne, on a pas de fermeture de classes, en tout cas je n'en ai pas eu vent. Il y a quand même un flou, et les collègues-directeurs se retrouvent un peu seuls quand il y a un cas positif dans leur établissement. Ils doivent gérer l'inquiétude des parents d'élèves et celle des enseignants", poursuit l'instituteur de Commer. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess