Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, le syndicat FSU demande "un plan d'urgence pour l'école" et s'adresse aux députés

-
Par , France Bleu Mayenne

Le syndicat FSU en Mayenne demande plus de moyens pour l'Éducation Nationale, "à l'instar des plans de soutien décidés légitimement dans d'autres secteurs d'activité", en pleine crise du coronavirus.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - DIRK WAEM

"Il faut un plan d'urgence pour l'école", c'est le message lancé par la FSU de la Mayenne, la Fédération Syndicale Unitaire dans un communiqué. La FSU interpelle les parlementaires mayennais, Géraldine Bannier, Guillaume Garot et Yannick Favennec.

"La FSU a alerté les parlementaires sur les questions de moyens humains à déployer dans l'éducation pour faire réellement face aux réalités des inégalités sociales et du décrochage scolaire largement amplifiées par la période du confinement", écrit la FSU, qui demande "l'arrêt des suppressions de classes, de postes", et "le rétablissement et le développement des réseaux d'aide (RASED et du dispositif de Plus de Maîtres Que de Classes)", ainsi que "la création de postes d'enseignants, de psychologues scolaires, de médecins et infirmier-es scolaires". 

La FSU s'inquiète des "difficultés particulières qui s'annoncent pour certains établissements scolaires , qu'il s'agisse des futurs recrutements ou des problèmes de trésorerie générés ou amplifiés par la crise sanitaire". La FSU demande donc plus de moyens pour l'éducation, "à l'instar des plans de soutien décidés légitimement dans d'autres secteurs d'activité".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu