Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

En Provence, des écoles à moitié vides à l'approche des vacances

mercredi 4 juillet 2018 à 19:03 Par Fabien Le Dû, France Bleu Provence

Des salles de classe quasiment désertes, des élèves qui ne travaillent plus, des familles déjà en vacances, cette dernière semaine de cour était-elle vraiment utile ?

Des classes bien vides à l'approche des vacances
Des classes bien vides à l'approche des vacances © Maxppp - VaLérie Vrel

A l'école Primaire Sextius d'Aix-En-Provence, "l'effet vacances" se fait déjà ressentir : sur les 140 élèves inscrits, seuls 80 occupent encore les salles de classe. Pour un enseignant qui a 13 élèves en moins en cours, cette semaine est clairement en trop : "avec cette chaleur et cet absentéisme, c'est pénible".

Plus de cartable mais des jeux de société en classe

Le contenu pédagogique s'est vidé aussi vite que la cour de l'école. Dans de nombreux établissements, les élèves ne travaillent plus, les évaluations sont passées, les cartables ont même été rangés. "Moi, on m'a demandé de venir cette semaine avec des jeux de société" confie Romain, élève en CE1. En mai dernier déjà les écoles avaient connu un fort absentéisme en raison des ponts à répétition alors que les vacances scolaires venaient de s'achever dans notre académie.

Les parents responsables ?

"On fait avec le calendrier qu'on nous impose au niveau national, mais il y a une responsabilité des parents qui est aussi engagée, ils décident de faire rater l'école à leurs enfants" se justifie-t-on du coté de l'inspection académique des Bouches-du-Rhône.

De fait, nombre de parents ont anticipé les vacances, pour payer une location moins cher, et pour éviter le rush à la fois sur les plages et sur les routes. Une situation qui pose une nouvelle fois la question de la cohérence du calendrier scolaire en France.