Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Seine-Saint-Denis, un plan "pour que tous les enfants sortant du CM2 sachent nager"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Seine-Saint-Denis, France

La préfecture de Seine-Saint-Denis signe ce mercredi une convention avec l'Education nationale pour qu'au moins une classe de chaque ville du département participe au nouveau dispositif "je nage donc je suis à l'école". Dans le département un enfant sur deux qui entre au collège ne sait pas nager.

La piscine de Montreuil (93)
La piscine de Montreuil (93) © Radio France - Rémi Brancato

Le constat n'est pas nouveau mais il est un autre marqueur des difficultés sociales de la Seine-Saint-Denis. Dans le département, un enfant sur deux qui entre en classe de 6e ne sait pas nager. Alors pour y remédier, la préfecture a lancé en janvier 2014 le dispositif "je nage donc je suis". Le principe, expérimenté dans 23 communes volontaires : repérer les élèves en difficulté pendant les cours de natation dans le cadre scolaire et leur proposer des stages gratuits pendant les vacances, avec une heure de cours quotidienne, 4 à 5 jours par semaine, pendant 2 semaines.

2500 enfants pris en charge depuis janvier 2014

"Ils ont une continuité dans l'apprentissage et forcément, ça marche" explique Julien Bourgeois, maître nageur sauveteur au Stade nautique Maurice Thorez, à Montreuil, qui a encadré des enfants pendant les vacances de février, "pour les enfants qui ne savent pas nager, qui ont peur, une fois par semaine, ça ne suffit pas" ajoute-t-il. Ce dispositif a profité à 2500 enfants depuis janvier 2014 et 70 à 80% d'entre eux ont réussi le test en fin de stage.

Reportage à la piscine de Montreuil. Rémi Brancato

"Au niveau des acquisitions, on s'est aperçu qu'il y avait un suivi, qu'on oubliait moins et qu'il y avait moins de phénomène d'absentéisme" ajoute Pascal Malis, du service des sports de la Direction départementale de la cohésion sociale de la préfecture de Seine-Saint-Denis. Par ailleurs, trois clubs de natation ont accepté d'accueillir des enfants après le stage, gratuitement et une heure par semaine pendant quelques mois : à Noisy-le-Sec, Bobigny et Aubervilliers.

Au moins une classe de CM2 pilote dans chaque commune à la rentrée

Alors à la rentrée 2016, le dispositif sera mis en place cette fois pendant le temps scolaire, dans au moins une classe de CM2 de chacune des 40 communes du département. "Il y a un déficit d'équipements en Seine-Saint-Denis mais on peut peut-être remédier par un axe pédagogique à ce problème" estime Pascal Malis. Le préfet signe ce mercredi une convention avec le Directeur académique des services de l'éducation nationale pour lancer "je nage donc je suis à l'école".

"L'objectif c'est que tous les enfants sortant du CM2 sachent nager" pour Pascal Malis

Chaque année, 19000 enfants sortent du CM2 en Seine-Saint-Denis. "L'objectif c'est que tous les enfants sortant du CM2 sachent nager" dit Pascal Malis. Si le test des stages dans le temps scolaires fonctionnent, le dispositif sera généralisé "pour la rentrée 2017 à l'ensemble des classes de CM2" du département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess