Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Entre galères et bons moments, une semaine de classe à la maison racontée depuis Legé

-
Par , France Bleu Loire Océan

Depuis une semaine, comme partout en France, les élèves de Loire-Atlantique font classe à la maison. Delphine et ses trois enfants nous ont raconté leurs journées, entre les cours de géométrie et les récrées.

Les trois enfants de la famille travaillent dans la cuisine, pour que leur maman puisse les aider.
Les trois enfants de la famille travaillent dans la cuisine, pour que leur maman puisse les aider. - Delphine.

Depuis lundi 16 mars, les élèves de Vendée et de Loire-Atlantique travaillent chez eux, en raison de l'épidémie de coronavirus. Une situation parfois compliquée, être les aléas techniques et la concentration, bien moins facile chez soi qu'en classe.

On ne remplacera jamais l'école, donc on fait au mieux."

Delphine et ses trois enfants en cinquième, troisième et terminale, ont raconté à France Bleu Loire Océan leur première semaine de classe à la maison, chez eux à Legé. Pour les deux collégiens, la connexion aux plateformes de travail sont capricieuses, alors parfois il faut faire sans. 

On s'est organisé avec nos professeurs après le discours du président."

Pour Delphine, le plus dur est parfois de suivre le rythme : "j'avoue que la géométrie, au programme du brevet, n'est pas du tout ma tasse de thé". Mais la maman retient les bons moments. "On se serre un peu les coudes. On ne remplacera jamais l'école, donc on fait au mieux".

Du côté de Natacha, qui passe son bac ES cette année à Nantes, tout marche plutôt bien. "On s'est organisé avec nos professeurs après le discours du président. On peut envoyer nos exercices par mail ou par le logiciel pronote."

Reportage avec cette famille de Legé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess