Infos

Et si la Ferrari de 2040 était imaginée à l'école Rubika de Valenciennes ?

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord et France Bleu mardi 19 janvier 2016 à 9:00

La Manifesto imaginée par les étudiants de Rubika
La Manifesto imaginée par les étudiants de Rubika - Ferrari

Six étudiants ou anciens étudiants de la branche Design de Rubika à Valenciennes viennent de décrocher le premier prix du Top Design School Challenge de Ferrari. Leur projet de Ferrari du futur la Manifesto a tapé dans l’œil de la marque au cheval.

Comment seront les Ferrari en 2040 ? Qu’est ce qui symbolisera le luxe dans le futur ? Voilà sur quoi ont planché l’année dernière six étudiants de Rubika à Valenciennes pour participer au la 3° édition Top Design School Challenge de Ferrari qui oppose les meilleures écoles au monde de Design industriel. Pendant 6 mois, Grimaux, Jean Baptiste, Stanislas, William et Mickael M et Mickael K ont donc imaginé sur leur ordinateur l’extérieur mais aussi l’intérieur de ce qui pourrait être la voiture sportive du futur. Et consécration, les jeunes designers viennent de décrocher le premier prix ! « On ne peut pas espérer mieux à ce moment là, assure Jean Baptiste, aujourd’hui embauché chez Jaguar en Angleterre. _"C'_est énorme, juste énorme ! »

La belle histoire du jour

Un rêve de gamin pour celui qui dessine des voitures depuis tout petit, en plus dans le jury, il y avait aussi ses idoles, comme le batteur de Pink Floyd, Nick Mason collectionneur de Ferrari.

Une Ferrari noire qui tourne au Thorium

Les 6 étudiants ont donc imaginé une Ferrari, mais pas rouge, toute noire. Une sorte de capsule très basse qui nous donne l'impression de pouvoir voler et qui rappelle à la fois la pureté des lignes des sculptures italiennes et de l'autre côté, l'aspect brut du volcan Vésuve au niveau du moteur.

Un moteur qui fonctionnerait avec le carburant du futur, le Thorium une matière radioactive aux capacités énergétiques exceptionnelles. Problème : ça ne fait pas de bruit. Qu'à cela ne tienne pour contenter les amateurs de grosses voitures qui font exploser les décibels, ils ont installé un système sur le volant qui permet de simuler des bruits plus ou moins importants.

Pour rentrer à l’intérieur, on appuie sur un bouton qui ouvre tout le devant de la voiture, le volant aussi se lève pour faciliter l’installation pas toujours évidente dans les voitures sportives.

Ici pas de tableau de bord, mais des informations qui se projettent en hologrammes jusque sur le casque. Pas de ceinture non plus, mais des aimants hyperpuissants sur les combinaisons pour retenir les pilotes !

Un sacré coup de pouce sur le CV

Au-delà du prestige, ce prix Ferrari fera très certainement la différence sur un CV pour les étudiants de Rubika. L’école Valenciennoise qui décidément n’arrête pas de recevoir de prestigieux prix dans toutes ses branches, du design industriel aux jeux vidéos.

Partager sur :