Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Études supérieures : votre enfant vous coûte en moyenne 7.000 euros par an

-
Par , France Bleu

Dans une étude, Cofidis révèle le coût, pour les parents, d'une année d'étude dans l'enseignement supérieur de leur(s) enfant(s). Logements, frais de scolarité, transports et aussi les moyens employés pour les financer.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - MaxPPP

France

D'après cette enquête le budget moyen consacré aux études supérieures est de 7.118 euros par an et par enfant (enquête de la société de crédit Cofidis en collaboration avec l’institut CSA Research*). Des dépenses qui comprennent le logements (2107€), les frais de scolarité (1.897€) et toutes les dépenses annexes (alimentation, transports, argent de poche). Bien sûr ce montant varie en fonction du type et du lieu d'étude. 

Ce mardi 22 mai les lycéens en classe de terminale commencent à recevoir les réponses à leur vœux d'orientation sur Parcoursup.

Le budget moyen des études supérieures par an et par enfant - Aucun(e)
Le budget moyen des études supérieures par an et par enfant - Cofidis

Fac ou école de commerce : presque du simple au double

Ce n'est pas une surprise, le choix d'une filière sélective fait significativement grimper le budget. D'environ 6.473 euros pour l'université (ou 6.870€ pour un BTS) on passe à 10.735 euros pour une école de commerce. Autre facteur déterminant, le choix du lieu des études. Si l'enfant décide de quitter le nid familial, le budget augmente de 2.068 euros. Le logement, qui représente la part la plus importante des dépenses, est d'ailleurs trois fois plus élevé à Paris (4.014€) qu'en province (1.320€).

Pour faire face, il faut anticiper

"On observe que 8 familles sur 10 anticipent les dépenses liées aux études" explique Céline François, directrice marketing de Cofidis, "dont la moitié dès l’année de seconde". "Par ailleurs, une famille sur deux doit faire des arbitrages financiers et reporter certains projets, notamment les foyers ayant des contraintes budgétaires". 

Si les foyers aux revenus confortables, ceux qui gagnent plus de 4.501 euros par mois, puisent principalement dans leur épargne pour financer les études supérieures de leur(s) enfant(s), ceux aux revenus plus modestes font appel à d'autres sources de financement comme les crédits à la consommation car "c'est financièrement plus intéressant que de se servir de leur épargne personnelle pour la garder pour de futurs achats". Dans le but de réduire leurs dépenses, un tiers des parents aide leur enfant à trouver un petit boulot.

Un écart important entre Paris et la Province - Aucun(e)
Un écart important entre Paris et la Province - Cofidis

A noter qu’une famille sur deux (53%) reçoit des aides financières du type APL (Aide personnalisée au logement) ou bourses pour leur(s) enfant(s). Le montant de ces aides s’élève à 1.736 euros en moyenne par an.

*Enquête réalisée du 19 au 28 mars 2018 auprès d’un échantillon de 503 parents d’enfants scolarisés dans le supérieur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu