Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Étudiant stéphanois immolé à Lyon : de nombreux rassemblements contre la précarité mardi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Anas K. s'est immolé par le feu devant le Crous de Lyon vendredi pour dénoncer la précarité étudiante. De nombreux rassemblements sont prévus mardi 12 novembre, dont un à Saint-Étienne.

Manifestations des étudiants un peu partout mardi 12 novembre (illustration)
Manifestations des étudiants un peu partout mardi 12 novembre (illustration) © Radio France - Nathanael Charbonnier

Lyon, France

Près de 40 rassemblements sont prévus devant les Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) ou les préfectures, mardi 12 novembre, quatre jours après l'immolation de Anas K., étudiant stéphanois, devant le Crous de Lyon. Anas avait posté un message dénonçant la précarité étudiante -dont il souffrait mais ne parlait pas- sur Facebook avant de se mettre le feu. Il est aujourd'hui entre la vie et la mort, brûlé à 90%. Il voulait faire de son acte une action "politique" : le syndicat Solidaires, dont il était membre, a relayé le message et organise de nombreux rassemblements pour dénoncer la précarité étudiante : logement, alimentation, transports, santé. Le syndicat Solidaires a recensé tous les rassemblements organisés en France sur son site internet. Un rassemblement est prévu à 10 heures à Saint-Etienne, 10 rue Tréfilerie, devant le Crous.

Qui est Anas K ?

Dès ses années au lycée Honoré-d'Urfé, dans le quartier Bellevue, au sud de Saint-Étienne, Anas participe à des actions pour les élèves sans papiers ou sans domicile. Selon une de ses professeurs, il sépare ses combats de sa scolarité et il est décrit comme un élève "discret mais présent par son écoute, avec un vrai souci de réussir".

Après avoir obtenu bac ES sans mention en 2016, Anas part vivre à Lyon, là son engagement semble redoubler. Il s'engage à Solidaires, il donne de nombreuses interviews en dénonçant par exemple l'insalubrité des logements étudiants, en soutenant aussi la CGT Cheminot lors d'un mouvement de grève. Son immolation par le feu vendredi est donc le dernier acte, extrême, d'un parcours profondément militant. Sur Facebook, peu de temps avant de se mettre le feu devant le Crous de Lyon, Anas écrivait "J'accuse Macron, Hollande Sarkozy et l'UE de m'avoir tué". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu