Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Evreux : un millier de manifestants contre la fermeture des collèges Neruda et Mendès France

Plus de mille personnes se sont rassemblées ce samedi matin dans les rues d'Evreux (Eure) pour rappeler leur opposition à la fermeture des collèges Pablo-Neruda (Evreux) et Pierre-Mendès France (Val-de-Reuil). Une décision du conseil départemental qui pourrait prendre effet d'ici à la rentrée 2018.

Parmi les manifestants, beaucoup d'élèves ou anciens élèves de Pablo-Neruda.
Parmi les manifestants, beaucoup d'élèves ou anciens élèves de Pablo-Neruda. © Radio France - Hélène Fromenty

"Collège fermé, élèves sacrifiés". Voilà un des slogans scandés par une foule compacte samedi matin dans les rues d'Evreux.

Un millier de personnes ont manifesté pour s'opposer à la fermeture de deux collèges : Pablo-Neruda, situé dans le quartier populaire de La Madeleine à Evreux, et Pierre-Mendès France, à Val-de-Reuil, doivent disparaître à la rentrée 2018.

En fermant ces deux établissementsn classés en Réseau d'éducation prioritaire, le conseil départemental de l'Eure souhaite mieux répartir les élèves et favoriser la mixité sociale.

"Un super établissement"

Une décision irresponsable voire incompréhensible pour beaucoup de parents et pour les élèves eux-mêmes. Dans le cortège, ils étaient très nombreux à faire savoir leur mécontentement .

"C'est un super établissement, sportif et scolaire, affirme Mariame, en classe de 5e à Pablo-Neruda. J'aimerais finir ma scolarité ici, car il y a une joie de vivre qu'il n'y a pas ailleurs et on prête attention à nous."

Si ce collège ferme, ses 400 élèves seront dispatchés dans d'autres établissements, loin de chez eux. Les parents devront payer la cantine, et les transports en commun. "Je devrais prendre deux bus, et me lever tôt le matin, prévient Abderrahim, 11 ans. _Ça va coûter cher et on va être fatigués."
_

Devenir footballeurs

Fini aussi les cours en petits groupes et le soutien le mercredi après-midi."Un vrai gâchis" selon Romaissa, qui était en troisième l'an dernier.

"J'avais des difficultés et j'ai réussi grâce à mes professeurs qui m'ont beaucoup aidé. J"ai eu mon brevet avec mention très bien. C'est pas parce qu'on vient d'un collège comme Pablo qu'on ne peut pas réussir."

Au contraire, rappelle Mouhamed, "des footballeurs sont passés par ici. Dembélé, Bodmer, Mendy...c'est grâce à notre collège qu'ils sont devenus professionnels ! Tout est possible à Pablo !"

Les trois stars du ballon rond ont même écrit au maire d'Evreux pour, eux aussi, défendre leur ancien collège.

Nouvelle mobilisation en novembre

Pour la première fois, samedi matin, une délégation intersyndicale a été reçue par le président du conseil départemental de l'Eure.

Une nouvelle journée de mobilisation est d'ores et déjà prévue le 7 novembre, jour où se réunira le conseil départemental de l'éducation nationale - une instance qui peut rendre un avis consultatif sur ce dossier. C'est le préfet qui aura le dernier mot, probablement d'ici à la fin décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu