Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Fac de médecine délocalisée à Pau : le taux de réussite encore légèrement inférieur par rapport à Bordeaux

-
Par , France Bleu Béarn

Le taux de réussite après la première année de médecine reste toujours légèrement plus faible à Pau, par rapport à Bordeaux. Mais la filière délocalisée en Béarn attire de plus en plus.

Pour cette rentrée 2019, 325 étudiants sont inscrits pour cette PACES à Pau.
Pour cette rentrée 2019, 325 étudiants sont inscrits pour cette PACES à Pau. - Maxppp

Pau, France

Si l'on regarde les chiffres de l'année scolaire 2018/2019, 11% des étudiants palois ont réussi à passer en deuxième année, contre 16 % à Bordeaux. Dans le détail, 27 étudiants palois ont réussi le concours, 17 ont été reçus en médecine, 7 en pharmacie et 3 en dentaire.

La troisième rentrée délocalisée en Béarn vient de débuter. Les effectifs sont encore en hausse : 325 étudiants sont désormais inscrits pour cette PACES, cette Première année commune des études de santé. Ils étaient 170 pour la première promo, 254 l'an dernier. Des étudiants de première année uniquement peuvent suivre les cours de médecine en visioconférence directement depuis Pau.

Ce n'est pas le fait d'avoir suivi les cours à distance qui influe sur les résultats, explique Pierre Dubus, doyen de la fac de médecine à Bordeaux.

Pourquoi le taux de réussite est-il inférieur ? 

Déjà, chez nous, le nombre de "primants", ceux qui tentent le concours pour la première fois, est plus élevé qu'à Bordeaux. Et ce n'est pas forcément la distance qui joue, ni l'effet vidéo, puisque de toutes façons les étudiants bordelais n'ont pas le droit de poser des questions directement au prof pendant les cours magistraux. Et comme l'amphi à Bordeaux est trop petit, les étudiants sont aussi très nombreux à être répartis, dans des salles juste à côté, face à un écran, comme à Pau.

D'autres dispositifs délocalisés dans la région

Le modèle palois continue de s'étendre dans le région. Des étudiants suivent également la PACES à distance depuis un an à Dax. Le dispositif vient d'ouvrir à Agen, et il va aussi être installé à Périgueux l'année prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu