Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Bourges, face à un possible reconfinement, certains enseignants prennent les devants

-
Par , France Bleu Berry

Alors que l'on entend parler, avec de plus en plus d'insistance, d'un éventuel troisième confinement, certains enseignants s'organisent.

Les enseignants se préparent à toutes les éventualités
Les enseignants se préparent à toutes les éventualités © Radio France - Hajera Mohammad

Depuis le début de l'année scolaire, Gilles Massacrier et ses collègues de l'école de la Chancellerie à Bourges s'organisent. "J'ai accéléré sur le programme de ma classe. Là, nous finissons l'imparfait puis nous allons immédiatement faire le futur. D'habitude je ne procède pas comme cela, mais bon". L'enseignant a une classe de CE2 dans cette école classé Rep + -c'est à dire desservant des quartiers plus sensibles. Il préfère enchainer les notions et garder pour la fin de l'année les périodes de révisions. "On ne savait pas quand le confinement allait tomber. Plutôt que de faire régulièrement des révisions, je les garde pour le confinement et, s'il n'a pas lieu, pour la fin de l'année". 

Adapter des leçons sur portable

Gilles Massacrier a aussi dressé un état des lieux. "Au premier confinement, ca s'est fait du jour pour le lendemain. Cette fois, j'ai demandé aux familles quel matériel elles avaient. Et j'ai découvert par exemple que dans ma classe, sur 25 élèves, seules quatre familles ont un ordinateur. Je le savais, mais pas dans ces proportions..." En conséquence, il a donc imaginé des exercices et des leçons qui pourraient s'adapter à la lecture sur un écran de téléphone portable

Il a aussi commencé à préparer des livres à distribuer à ses élèves. "Il faut savoir que dans les quartiers Rep +, on a environ 10% des élèves qui peuvent se faire aider par leur famille. Ca veut dire qu'on a beaucoup d'enfants de huit ou neuf ans qui doivent apprendre seul". Son inquiétude, c'est de perdre de nouveau des élèves en route. "On sait que février mars est la période où l'on voit le travail de début d'année se concrétiser. Il y a souvent un décollage à ce moment là. C'est encore plus terrible pour les classes de CP ou de CM2". 

Anticiper, mieux prendre en compte la réalité des conditions de travail des enfants pour les aider à passer au mieux cette période difficile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess