Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Déconfinement - Fenouillet : les écoles rouvrent le 2 juin

-
Par , France Bleu Occitanie
Fenouillet, France

Le conseil municipal de Fenouillet avait voté contre la réouverture des écoles le 11 mai, suscitant l'incompréhension chez les parents d'élèves. La majorité en place encore pour quelques jours a finalement validé le retour en classe des petits Fenouillétains pour le 2 juin. Explications du maire.

(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Maxppp - Maxime Jegat

La mairie de Fenouillet a finalement arrêté une date pour la réouverture des deux groupes scolaires qui étaient encore fermés. Ce sera le 2 juin prochain.

Après un vote contre la réouverture au 11 mai du conseil municipal (actuelle et majorité nouvellement élue), le maire sortant dit avoir pris le temps et a tranché pour différer encore la reprise de la classe.

Un choix commandé par la prudence selon Gilles Broquère : "une semaine après la réouverture en France des écoles et maternelles et primaires, plusieurs établissements scolaires ont recensé depuis le 12 mai dernier quelque 70 cas de contamination Covid19". Fenouillet n'avait pas été épargnée avec un cas chez un ATSEM à l'école Piquepeyre qui accueille les enfants de soignants depuis le début du confinement. Dans cette école, la classe a pu reprendre le 18 mai.

Une lourde responsabilité que n’avons pas voulu prendre . Gilles Broquère maire de Fenouillet

Craignant de devoir faire face à un cluster, l'équipe sortante avait choisi de différer la reprise des cours explique Gilles Broquère dans un communiqué : "C’est une lourde responsabilité que n’avons pas voulu prendre en dépit d’un protocole sanitaire en tous points conforme aux règles fixées par l’Education Nationale. Nous avons émis des doutes sur le respect des gestes barrière par les plus jeunes comme garantie suffisante à une reprise de l’activité scolaire".

Le maire, battu le 15 mars dernier et qui doit laisser la place à une nouvelle équipe dans les prochains jours (même si des recours contre le résultat du scrutin ont été déposés devant le tribunal administratif), assure que ses décisions n'ont rien à voir avec le contexte politique tendu à Fenouillet. Certains parents d'élèves, en manque d'information, avaient fini par s'interroger sur ce contexte sur France Bleu Occitanie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu