Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Fermeture d'école : en Dordogne, les maires ne reviendront pas en arrière

-
Par , France Bleu Périgord

Emmanuel Macron devrait annoncer ce jeudi un moratoire sur la fermeture des écoles, notamment en zones rurales. En Dordogne, quatre écoles doivent fermer en septembre prochain. Les maires concernés ont lancé le processus de fermeture. Ils ne veulent pas revenir en arrière.

Les maires concernées par les fermetures ne veulent pas faire machine arrière.
Les maires concernées par les fermetures ne veulent pas faire machine arrière. © Maxppp - Le républicain lorrain

Dordogne, France

Plus de fermeture d'école en zones rurales ? Parmi les mesures choisies à l'issue du grand débat, le président de la République devrait annoncer un moratoire sur les fermetures d'écoles, ce jeudi soir, dans son allocution à suivre sur Francebleu.fr à partir de 18 h. 

"C'est quelque chose que l'on demande depuis plusieurs années." Vincent Perducat, SNUIPP Dordogne 

Même s'ils demandent toujours plus de moyens alloués à l'éducation, les syndicats se disent satisfaits de cette potentielle annonce : "Cette mesure est très positive pour nous en matière de service public. C'est quelque chose que l'on demande depuis plusieurs années", se satisfait Vincent Perducat, membre du syndicat d'enseignants SNUIPP en Dordgone. 

En Dordogne, quatre écoles doivent fermer lors de la prochaine rentrée en septembre. Il s'agit des écoles de Vergt-de-Biron, Saint-Médard-d'Excideuil, de Champniers-et-Reilhac, et de Montferrand-du-Périgord.

"Je ne reviendrai pas en arrière. Si le président de la République avait annoncé ça il y a un an..." Eric Villemaine, maire de Saint-Médard d'Excideuil 

L'école de Saint-Médard d'Excideuil n'accueille plus que 34 élèves aujourd'hui, contre 90 au milieu des années 2000. La fermeture a été actée par la mairie il y a maintenant plusieurs mois : "Je ne reviendrai pas en arrière avec un moratoire. Si encore le président avait annoncé cette mesure il y a un an, on se serait battu pour garder l'école ouverte. Mais désormais, tout est délibéré.

Même sentiment chez Nathalie Fabre, maire de Montferrand-du-Périgord : "Si jamais l'école doit finalement rester ouverte, je suis dans la panade. Mon institutrice part en septembre dans un autre établissement, la personne qui s'occupe de la cantine aussi... Cette fermeture est validée et a été intégrée par tout le monde.

Reste à connaître les modalités de ce moratoire. Elles devraient être annoncées ce jeudi à 18 h par le président de la République. 

Choix de la station

France Bleu