Éducation DOSSIER : L'éducation : un enjeu électoral 2017

L'école de Chantenay-Villedieu risque de perdre sa 6e classe

Par Maïwenn Lamy, France Bleu Maine vendredi 17 mars 2017 à 19:43

Olivier Berthelin, le directeur de l'école, et Michel Bauchet, le président du SIVOS, organisent une journée portes ouvertes ce samedi.
Olivier Berthelin, le directeur de l'école, et Michel Bauchet, le président du SIVOS, organisent une journée portes ouvertes ce samedi. © Radio France - Maïwenn Lamy

L'école de Chantenay-Villedieu organise ce samedi une journée portes ouvertes. L'objectif était dans un premier temps d'attirer de nouveaux élèves, mais les responsables de l'établissement n'ont plus grand espoir de sauver cette 6e classe.

L'école de Chantenay-Villedieu, qui accueille les enfants de la commune mais aussi de Pirmil et de Saint-Pierre-des-Bois, compte actuellement 136 élèves. A la rentrée prochaine, leur nombre devrait passer à 122 or, le seuil, pour conserver six classes, a été fixé à 130 élèves. Si cette classe ferme, explique Michel Bauchet, le président du SIVOS, il sera ensuite très difficile de la faire rouvrir : "Il nous faudra, si cette perte de classe se confirme, remonter à 140 élèves pour rouvrir la sixième classe".

La journée portes ouvertes, organisée pour la première fois ce samedi, permettra peut-être d'attirer de nouveaux élèves, notamment ceux qui habitent l'une des trois communes concernées et qui sont actuellement scolarisés ailleurs, à Noyen ou à Loué. "On a un outil qui je pense est en bel état de forme, qui fonctionne très bien (...) on a pensé que ce sera utile pour les parent à la fois qui connaissent mal l'école, mais aussi pour les parents qui ont l'habitude de mettre leurs enfants dans d'autres écoles ", poursuit Michel Bauchet.

On ne perdra pas en qualité d'enseignement, Olivier Berthelin, directeur de l'école.

Mais avec une quinzaine d'élèves en moins à la rentrée prochaine, les responsables n'espèrent plus vraiment sauver cette sixième classe. Avec 5 classes au lieu de 6, il faudra donc faire des classes multi-niveaux. Olivier Berthelin, le directeur de l'école, n'est pas inquiet pour autant. "C'est fréquent et cela permet aux élèves d'acquérir de l'autonomie. Souvent on travaille avec un groupe et après on les laisse terminer leur travail en solo. Cela leur permet d'aller chercher de la documentation, de continuer l'exercice. On ne perd pas en qualité d'enseignement", assure-t-il.

Les portes ouvertes ont lieu de 10h à 12h ce samedi 18 mars.

  - Radio France
© Radio France

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.