Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fermeture des écoles : les parents mettent en place des gardes alternées

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Pas d'école pendant au moins deux semaines ! Pris de court, à l'école "La mutualité" dans le quartier Chantenay à Nantes, les parents d'élèves commencent à s'organiser pour mettre en place une garde d'enfants alternée, d'ici à lundi.

Les parents s'organisent entre eux pour faire garder leurs enfants en prévision de la fermeture de l'école.
Les parents s'organisent entre eux pour faire garder leurs enfants en prévision de la fermeture de l'école. © Radio France - Alexandra Lagarde

Pour la plupart, ils ont été pris de court par l'annonce de la fermeture de tous les établissements scolaires dès lundi. Les parents d'élèves de l'école publique "La mutualité", quartier Chantenay à Nantes, tentent désormais d'organiser la garde de leurs enfants. Selon le ministre de l'éducation Jean Michel Blanquer, les écoles pourraient rester fermées jusqu'aux vacances de printemps, soit un mois.

Le compte à rebours a commencé pour Sandrine et son mari. Tous les deux travaillent à l'hôpital de Nantes, ils sont donc mobilisés. Et en attendant que la mairie ouvre les garderies d'enfants pour le personnel de santé, d'ici lundi, ils doivent trouver une solution pour faire garder leurs trois enfants de 9, 12 et 14 ans ! "On ne peut pas faire venir les grands parents à cause du risque de contamination...", égrène Sandrine, "l'autre solution c'est que l'un de nous deux n'aille pas travailler et donc il manquerait l'un de nous à l'hôpital... Pour l'instant, la situation est insoluble !" 

Pour qu'aucun parent ne reste sur le carreau, Anne-Laure propose qu'ils s'organisent. "Je voulais envoyer un mail à tous les parents par exemple qui sont dans la classe de mon fils [...] pour dire que je suis prête à garder l'un des enfants, une fois par semaine par exemple.. Une garde alternée à l'échelle de l'école. Valérie elle, teste déjà la méthode avec ses voisins et ça fonctionne ! "On s'envoie plein de messages depuis l 'annonce d'Emmanuel Macron [sur la fermeture des écoles]. Là on s'appelle, on s'organise pour se dépanner entre parents !", explique Valérie.Et ils ont déjà prévu une règle stricte : pas plus de 5 enfants par maison pour réduire les risques de contamination 

"J'avais une solution c'était d'envoyer un mail pour dire que je peux garder des enfants [et que la garde] tourne entre parents !"

Les enfants eux, se réjouissent déjà de cette pause momentanée de l'école : "je ne vais pas aller à l'école pendant je ne sais pas combien de temps", lance Mailis, 9 ans, tout sourire. 

"Je ne vais pas aller à l'école pendant je ne sais pas combien de temps !" A l'école de La Mutualité, quartier Chantenay les enfants sont plutôt contents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess