Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : un lycée fermé à Castres, "ça peut aller très vite" prévient le proviseur

-
Par , France Bleu Occitanie

Le lycée de la Borde-Basse à Castres (Tarn) a fermé ses portes pour une semaine ce mardi. En cause environ 25 cas de coronavirus dans cinq classes. Le proviseur rassure : "La continuité de pédagogique est mise en place" mais il demande aux lycéens d'être prudents.

Les locaux vides du lycée de la Borde-Basse.
Les locaux vides du lycée de la Borde-Basse. © Radio France - SM

Lundi soir, le proviseur de Castres a envoyé plus de 2.000 mails à toutes les familles de son établissement. En quelques minutes, l’ARS a demandé de fermer son lycée de La Borde-Basse qui compte 2.050 élèves et 79 classes. En cause, environ 25 cas de Covid-19 avérés dans cinq classes. Tout serait parti d’une fête entre lycéens qui a réuni une quinzaine de personnes. "Ça va très très vite" redit le proviseur  Fabrice de Barros. 

En tout, l’inspection académique du Tarn confirme que les établissements scolaires qui ferment sont de plus en plus nombreux. D’ailleurs, ce mardi, c’est le collège Notre-Dame de Castres qui a à son tour annoncé qu’il fermait pour huit jours. 

Sentiment de panique 

Une situation difficile pour les élèves. Lou-Anne explique: "On est dans la mouise, sns rien pendant une semaine. On ne sait plus comment les examens vont se passer." Et elle estime même que la fermeture c’est trop. "Il panique pour rien. J’ai été testé positive et j’ai été la pestiférée du lycée alors que je me suis isolée très vite. C’est démesuré." Agathe, qui est en 1re, avoue qu’à l’annonce de la fermeture elle a paniqué en pensant à son bac et la fermeture de cette semaine sans cours. Mais dès le premier jour, elle a suivi deux cours en distanciel. 

Les parents aussi sont un peu inquiets et ont d’ailleurs été nombreux à prendre contact avec le lycée pour savoir si la continuité pédagogique était mise en place. Le proviseur Fabrice de Barros a rassuré tout le monde en expliquant que la mise en place des cours en ligne pouvait se mettre en place en 24 ou 48 heures mais que ce serait fait. "Pour certains TD c’était un peu compliqué de changer la progression, mais ça se met en place progressivement." 

Les variants qui changent la donne 

Mais le proviseur demande surtout aux élèves d’être très prudents. Parce que pour lui, la situation est plus difficile maintenant. Sans doute à cause du variant. "Entre la situation avant les vacances de Noël et après, on est passé à aucun cas contact qui revenait positif à presque un cas contact sur deux qui est testé positif maintenant."

Dans le Tarn officiellement, six établissements sont fermés. C'est le chiffre officiel, mais l'inspection académique ne veut plus communiquer sur ces chiffres qu'une fois par semaine tellement les fermetures s’enchaînent en ce moment.  

"Soyez prudents" dit Fabrice de Barros aux lycéens.

La liste des établissements fermés dans le Tarn

Écoles :  

  • Briatexte (RPI Briatexte-La Baillé) du 18 au 27 janvier
  • Castres (Notre Dame), du 22 au 29 janvier
  • Couffouleux (maternelle et élémentaire) du 22 au 29 janvier

Collèges : 

  • Castres (Notre-Dame) 
  • Labastide-Rouairoux (Collège Val du Thoré) du 20 au 29 janvier

Lycée : 

  • Castres (La Borde-Basse) du 26 janvier au 2 février
Le proviseur  Fabrice de Barros se veut rassurant.
Le proviseur Fabrice de Barros se veut rassurant. © Radio France - SM
Les grilles fermées du lycée de la Borde-Basse.
Les grilles fermées du lycée de la Borde-Basse. © Radio France - SM
Choix de la station

À venir dansDanssecondess