Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin de la demi-jauge dans la Sarthe : "Ça ne se fait pas sur un claquement de doigts !"

-
Par , France Bleu Maine

Après trois semaines de cours en demi-jauge, les élèves de quatrième et de troisième de la Sarthe vont pouvoir retrouver leurs classes tous les jours à partir du lundi 31 mai 2021. Une nouvelle que saluent les élèves et les chefs d'établissement. Mais qui nécessite une réorganisation rapide.

Retour en classe à plein temps pour tous les collégiens sarthois.
Retour en classe à plein temps pour tous les collégiens sarthois. © Radio France - Emmanuel Claverie

"Du fait de l'amélioration de la situation sanitaire, à partir de la semaine prochaine, progressivement, les 4e et 3e de ces départements pourront revenir en présence en classe entière", a déclaré le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer sur Europe 1, le vendredi 28 mai 2021. La demi-jauge prend donc fin dans les collèges des 15 départements les plus touchés par l'épidémie de Covid-19, dont la Sarthe fait partie. Elle était en place depuis le 3 mai.

"C'est rassurant !", souffle Inès, élève en troisième au collège Roger Vercel, au Mans. À un mois du brevet, la pression monte. Si beaucoup d'élèves de troisième admettent avoir apprécié la liberté des cours à la maison, ils sont aujourd'hui soulagés de retrouver leurs professeurs en présentiel.

Démotivations

"C'était difficile à suivre à la maison, il n'y avait personne pour nous dire de travailler... Il fallait avoir une très bonne organisation pour tenir", explique Corentin, en troisième lui aussi. Pierre, un autre élève déjà en difficulté scolaire, explique quant à lui avoir perdu toute motivation ce dernier mois, faute d'encadrement.

Pour le principal du collège, Dominique Sommier, ce retour à la normale est un vrai soulagement. "Pour certains, ça devenait compliqué de trouver de la motivation, de donner du sens à l'école. Les retrouver à temps complet va permettre de renouer le dialogue."

Réorganisation

Mais le retour des élèves demande du travail. Et les délais sont courts. Tous les collèges n'accueilleront donc pas l'effectif complet des quatrièmes et des troisièmes dès lundi. "Ça ne se fait pas sur un claquement de doigts ! Il faut que les professeurs réadaptent leurs cours, qu'on s'assure de la disponibilité de toutes les salles", énumère Dominique Sommier. Et puis, il y a la cantine. "Nous, on dépend d'une cuisine centrale, qui nous livre tous les matins. Là, le temps qu'elle commande, qu'elle prépare les plats... On ne pourra assurer de repas qu'à partir de jeudi." La reprise des cours pour tous dans cet établissement ne se fera donc que jeudi 3 juin.

Sur France Info, ce vendredi 28 mai, Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du SNPDEN Unsa, le syndicat des personnels de direction de l'Education nationale, a prévenu : "On ne peut pas modifier le fonctionnement d'un établissement en 24 heures. En fonction des établissements _ce sera lundi, parfois un tout petit peu plus tard, peut-être la semaine d'après_."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess