Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Genlis : des collégiens organisent un mini G7 pour lutter contre les inégalités scolaires

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

A l'occasion de la présidence de la France au G7 cette année, 28 collégiens du collège Albert-Camus à Genlis se sont glissés dans la peau des ministres de l'éducation pour tenter d'apporter des solutions aux inégalités scolaires dans le monde.

Les élèves votent pour les propositions de leurs camarades
Les élèves votent pour les propositions de leurs camarades © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Avant d'entrer en séance, ils prennent la pose dans la cour de l'école pour une photo officielle. Ils ont 13 ou 14 ans mais le temps d'une journée, ils sont ministres de l'Italie, du Canada, de la France, ou des Etats-Unis et ils vont faire des propositions pour lutter contre les inégalités scolaire dans le monde entier. Ces 28 élèves volontaires du collège Albert-Camus à Genlis participent à une simulation de G7, pour mieux comprendre les enjeux du sommet mondial qui doit se tenir à Biarritz au mois d'août, et que la France va présider. 

La photo officielle avant d'entrer en réunion
La photo officielle avant d'entrer en réunion © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Pour mieux se prendre au sérieux, les élèves avaient pour consigne de venir habillés d'une manière un peu plus formelle que d'ordinaire. Le groupe qui représente la France est au bout de la table en U, tandis que les pays invités s'installent de chaque côté. Toute la matinée, chaque groupe d'élèves a fait des recherches sur le fonctionnement du système scolaire du pays qu'il est sensé représenter. Inès fait partie de la délégation italienne, et dans son pays dit-elle, "les inégalités sont moins flagrantes que dans des pays comme le Burkina Faso ou l'Afghanistan. Mais on s'est quand même rendus compte qu'il n'y avait pas de cantine, on a donc travaillé là-dessus pour que les élèves puissent manger le midi à l'école." 

Tour à tour, les rapporteurs des différents pays prennent le micro pour exposer leurs propositions et les soumettre au vote de leurs camarades. Les Etats-Unis proposent d'envoyer leurs uniformes scolaires déjà utilisés à des pays défavorisés, "parce que dans le monde il y a des enfants qui ne vont pas à l'école parce qu'ils n'ont pas les moyens de s'habiller, explique Thelma, alors que nous on jette des uniformes qui sont encore en bon état. On peut faire la même chose avec les meubles et les cartables." 

D'autres pays proposent d'uniformiser les diplômes dans le monde entier, de faire baisser le prix de la cantine ou encore de réduire le nombre d'élèves par classe. 

Les élèves ont beaucoup de choses à nous dire, on ne devrait pas toujours penser à leur place

Pour préparer cette simulation de G7, les élèves ont pu rencontrer des acteurs de la scolarité en Afghanistan, en Roumanie ou au Burkina Faso. Ludovic a retenu que certains enfants vont à l'école pieds-nus pour ne pas abîmer leurs chaussures. Thelma estime qu'elle a de la chance de ne pas être dans une classe avec 80 élèves et d'autres reconnaissent que les transports scolaires en France sont bien pratiques. 

Pour la principale du collège Carole Poniewiera, ce mini G7 est une réussite : "l'inégalité, l'injustice, c'est un thème qui les touche et sur lequel ils ont vraiment des choses à dire. L'idées c'était qu'ils fassent des propositions concrètes et ils ont beaucoup de très bonnes idées. On pense souvent à leur place, mais on n'a pas forcément raison." 

Les propositions retenues par les élèves seront envoyées au Ministère de l'éducation nationale. Parmi tous les établissements de France qui auront fait des propositions, sept d'entre eux seront récompensés et les propositions seront présentées par le ministre aux réunions préparatoires du G7 au mois de juillet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess