Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Gers : les élus départementaux s'opposent au projet de carte scolaire pour la rentrée de septembre

mardi 6 mars 2018 à 17:56 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Les élus du Conseil Départemental du Gers ont boycotté ce mardi une réunion pour valider le projet de carte scolaire pour la rentrée de septembre. L'Inspectrice d'Académie propose d'ouvrir onze classes mais d'en fermer quinze. Deux postes de professeurs des écoles seraient aussi supprimés.

salle de classe - illustration
salle de classe - illustration © Maxppp - Maxppp

Auch, France

Les élus du Conseil Départemental du Gers ont boycotté ce mardi la réunion organisée à Auch pour valider le projet de carte scolaire pour la rentrée  de septembre. L'Inspectrice d'Académie propose d'ouvrir onze classes mais d'en fermer quinze.  

Le projet de carte scolaire présenté par la Directrice Académique des Services de l'Education Nationale a été rejeté à l’unanimité par les syndicats enseignants Snuipp-FSU, SE-Unsa et  Sgen-CFDT.

Deux postes de professeurs des écoles seraient aussi supprimés. Les élus du Conseil Départemental du Gers disent non à ce projet de carte scolaire qui conduirait aussi à la fermeture de six écoles rurales à Tasque, Jû-Belloc,Préchac, Céran, Lahitte et Mas d'Auvignon. 

"Les campagnes sont une variable d'ajustement. On dépouille les écoles rurales pour que la promesse de dédoubler les classes dans les Réseaux d'Education Prioritaire puisse être respectée car il n'y a pas assez de création de postes" Philippe Martin, président du Conseil Départemental du Gers

Le président du Conseil Départemental du Gers, Philippe Martin, dénonce le "retour à une vision très comptable" de la part du ministre de l'Education Nationale avec des ratios : tant d'élèves égal tant de professeurs alors que jusqu'à présent (NDLR : sous le quinquennat de François Hollande) il y avait un consensus autour de l'idée que le système éducatif n'était pas qu'un système comptable. 

Pour Philippe Martin, il faut tenir compte du contexte et "le contexte rural est un contexte particulier" rappelle le président du Conseil Départemental du Gers. 

Philippe Martin rappelle aussi que pendant cinq ans, sous le quinquennat de François Hollande, malgré une baisse de 550 écoliers, huit postes supplémentaires de professeurs des écoles ont été accordés au département du Gers qui pourrait donc en perdre deux en septembre.

Entre 2015 et 2017, malgré un protocole baptisé Charte Ruralité entre les élus locaux et l'Inspection d'Académie, 22 écoles rurales ont fermé leurs portes dans le Gers tempère le syndicat Snuipp-FSU.

Face à ce boycott des élus départementaux du Gers, un nouveau Conseil Départemental de l'Education Nationale pour aborder le projet de carte scolaire se tiendra le 16 mars à Auch à l'Inspection d'Académie.