Éducation DOSSIER : L'éducation : un enjeu électoral 2017

Gers : les syndicats dénoncent la fermeture de 12 écoles rurales dans le département

Par Nelly Assénat et Frédéric Denis, France Bleu Gascogne lundi 27 février 2017 à 11:25

image d'illustration-classe menacée de fermeture
image d'illustration-classe menacée de fermeture © Maxppp -

Plusieurs syndicats enseignants, ainsi que des parents d'élèves et des maires du Gers demandent à l'Inspectrice d'Académie de revoir son projet de carte scolaire pour la rentrée 2017. Ce projet qui s'appuie sur un accord signé avec l'Etat prévoit la fermeture de douze écoles en septembre prochain

Ils disent non à la fermeture de 12 écoles dans de petits villages du Gers.

Plusieurs syndicats enseignants, ainsi que la FCPE pour les parents d'élèves et des maires demandent à l'Inspectrice d'Académie de revoir son projet de carte scolaire pour la rentrée 2017. Ce projet prévoit en effet la fermeture de douze écoles en septembre prochain. Les arbitrages définitifs doivent être rendus vendredi prochain 3 mars en CDEN (Conseil départemental de l'Education Nationale).

Les écoles de Termes d'Armagnac, Cahuzac-sur-Adour ou de Margouët Meymes sont concernées

Les opposants à ces fermetures estiment qu'elles sont le résultat de la signature d'une convention ruralité en décembre 2014 (entre l'inspection d'académie, la préfecture et les grands élus du Gers). Les maires ruraux et les syndicats enseignants n'ont pas été consultés à l'époque.

Cette convention prévoit de maintenir les postes d'enseignants dans le département pendant trois ans, quelque que soit la fluctuation du nombre d'écoliers. En clair : aucune création et aucune fermeture de classe.

Les syndicats dénoncent un système vicieux. "Chaque fois qu'on ouvre un poste à un endroit, on ferme ailleurs. On déshabille Pierre pour habiller Paul", selon Betty Jean dit Teyssier, secrétaire départementale adjointe du syndicat snuipp-FSU.

Il y a des besoins à l'Isle-Jourdain, alors l'inspectrice propose des fermetures dans des petits villages à l'ouest ou au sud du département. — Betty Jean dit Teyssier, Snuipp-Fsu

Selon le Snuipp-FSU, depuis deux ans, 12 petits villages gersois ont déjà vu leur école fermer. Ce chiffre va doubler à la rentrée 2017 avec 12 nouvelles fermetures.

L'inspectrice d'académie affirme qu'elle veut sauvegarder des territoires ruraux

L'Inspectrice d'Académie du Gers réplique : "Je suis très attentive à préserver le maillage scolaire dans les zones rurales", assure Guylène Enau.

Quelques postes vont vers l'est du département, mais la plupart des ouvertures vont vers les zones rurales. — Guylène Enau, inspectrice d'académie

Le syndicat Snuipp-Fsu demande à l'inspectrice d'académie de rendre les postes perdus avant de réorganiser le réseau des écoles dans le Gers.

Le reportage de Frédéric Denis

  - Aucun(e)
-

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.