Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Gironde : une classe musicale à l'école Jules-Michelet de Talence

lundi 3 septembre 2018 à 16:00 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

L'école primaire Jules-Michelet de Talence a inauguré, pour cette rentrée 2018, une classe CHAM (classe à horaire aménagées en musique). Ce n'est que la deuxième école primaire de Gironde à se doter de cette formule, qui permet de dégager au moins 3 heures de musique par semaine.

Les élèves de Jules-Michelet, lors de la rentrée en chanson, ce lundi.
Les élèves de Jules-Michelet, lors de la rentrée en chanson, ce lundi. © Radio France - Thomas Coignac

Ils avaient fini l'année scolaire en chantant, pour la fête de fin d'année, ils l'ont recommencé de la même manière. Les élèves de l'école primaire Jules-Michelet, dans le quartier de Thouars à Talence, ont fait leur rentrée en musique, comme tout le monde, ce lundi. 

Mais ce chant là faisait certainement davantage plaisir à la direction de l'école et à la mairie. Parce que cette année, l'école Jules-Michelet bénéficie d'une classe CHAM. Ce dispositif permet aux élèves de bénéficier d'heures de musique, quatre et demi par semaine, à l'école Jules-Michelet. En Gironde, il s'agit de la deuxième classe CHAM en école primaire. 

Et elle a eu du succès, puisqu'une centaine d'élèves, soit environ la moitié des effectifs de l'école, ont candidaté pour intégrer la classe CHAM. Concrètement, il répartiront leur temps de manière égale entre la pratique d'instruments divers, qui leur permettront ensuite de jouer en orchestre.

"C'est encore plus important dans un quartier difficile", dit Isabelle Santorens, conseillère pédagogique

Il faut dire que dans l’établissement, la musique est bien entrée dans les mœurs. Depuis sept ans, elle avait un "projet d'innovation et d'expérimentation", qui lui permettait déjà de faire intervenir des enseignants de l'école de musique municipale, située au château Margaux. "Pour eux, la musique, c'est inaccessible, explique Marc Tolantin, c'est un peu comme une tour d'argent". "Il n'aurait pas forcément ni l'idée, mais surtout les moyens de venir d'inscrire pour y prendre des cours toute l'année, explique son directeur, Patrick Laffray, le directeur de l'école de musique". "C'est encore plus important dans un quartier difficile", renchérit Isabelle Santorens, conseillère pédagogique. Car l'école Jules-Michelet accueille des enfants du quartier Thouars, classé quartier prioritaire de la ville

Jade par exemple, n'avait jamais touché un violoncelle avant d'attaquer la musique en CE2. Désormais, elle remplie dans la classe CHAM, pour la troisième année de musique à Jules-Michelet. "Ça va, je le maîtrise à peu près", sourit-elle. Jade et ses camarades, pourront s'ils le souhaitent, intégrer ensuite des classes CHAM en collège, à l'image des sections sport-études.