Éducation

Grenoble : un animateur périscolaire licencié pour attouchements sur des enfants

Par Véronique Pueyo, France Bleu Isère et France Bleu jeudi 1 décembre 2016 à 17:38

L'animateur licencié travaillait pour l'école Menon, de Grenoble
L'animateur licencié travaillait pour l'école Menon, de Grenoble © Maxppp -

Mi-novembre, un animateur de la Ville de Grenoble, embauché pour travailler dans les écoles, pendant les temps péri-scolaires (TAPS), a été licencié. deux fillettes l'accusent d'attouchements. les parents ont déposé plainte et une enquête à été ouverte par la police.

Un animateur du temps périscolaire vient d'être licencié, mi-novembre, par la ville de Grenoble, en Isère. Il est soupçonné d'avoir attouché deux enfants. L'animateur faisait partie des 500 salariés de la ville de Grenoble, embauchés pour s'occuper du temps périscolaire dans les écoles.

Il agissait dans divers établissements, en renfort et en fonction des besoins. À l'école Menon, dans le quartier de l’Île Verte, deux fillettes ont raconté qu'il s'était livré sur elles, à travers leurs vêtements, à des attouchements sexuels. La Ville de Grenoble a estimé que ces deux témoignages étaient convergents et suffisamment explicites pour être pris en compte.

Témoignages convergents et explicites

L'homme a d'abord été mis à pied, puis après une enquête interne, il a été licencié. Ce jeudi soir, à 18h30, une réunion avec les parents d'élèves et la ville de Grenoble, ainsi qu'une psychologue est organisée à l'école Menon. Des parents de cette école ont également porté plainte.

L'école élémentaire Menon, à Grenoble. - Aucun(e)
L'école élémentaire Menon, à Grenoble. - Capture d'écran Google Street View

Partager sur :