Éducation

Grenoble : une chanson pour partir en classe verte dans le Vercors, sur une musique signée Riké, de Sinsemilia

Par Véronique Pueyo, France Bleu Isère vendredi 17 février 2017 à 19:13

Riké, du groupe Sinsemilia, entouré des enfants de CM1-CM2 de l'école Paul Bert de Grenoble
Riké, du groupe Sinsemilia, entouré des enfants de CM1-CM2 de l'école Paul Bert de Grenoble © Radio France - Véronique Pueyo

C'est le beau projet des élèves de CM1-CM2 de l'école Paul Bert de Grenoble, partir en juin prochain en classe verte dans le Vercors. Mais il manque 5000 euros pour boucler le budget. Alors ils ont écrit une chanson, sur une musique de Riké, de Sinemilia, postée sur un site de crowfounding.

Dans une des salles de classe de l'école Paul Bert de Grenoble, mercredi matin, c'est l'effervescence ! Riké, du groupe Sinsémilia, auteur du méga-tube, "Tout le bonheur du monde", est là pour aider la classe à enregistrer sa chanson. Riké, dont la fille, Inès est scolarisée dans l'établissement, a composé la musique et il donne quelques conseils aux enfants. Coiffés de chapeaux de toutes les couleurs, le sourire aux lèvres, Robin, Lassana, Margot, Fata et leurs copains attendent la musique pour démarrer et c''est parti pour une première prise.

Car l'école a bien fait les choses ! Grâce à des parents bénévoles, à des amis d'amis, la chanson est filmée et la prise de son est pro ! Histoire de poster ensuite le clip sur un site de financement participatif : "La maîtresse nous a demandé de réfléchir à des paroles" explique Victoire "On a raconté notre envie de partir en classe verte, avec nos amis, pour découvrir plein de choses, la nature, l'escalade, la spéléo, la musique !"

La chanson se termine par un appel aux dons : "Allez, donnez ! Même un euro ! On vous dira merci ! Les petites rivières font les grands ruisseaux" Çà, c'était pour la rime...

Riké donne le départ de la chanson. Le chanteur du groupe Sinsémilia a écrit la musique - Radio France
Riké donne le départ de la chanson. Le chanteur du groupe Sinsémilia a écrit la musique © Radio France - Véronique Pueyo

Riké applaudit : "Moi, je trouve génial ce projet de classe verte, à Autrans, dans le Vercors. Il faut aider ces mômes à réaliser leurs rêves. Moi quand j'étais en primaire à Eybens, près de Grenoble, je suis allé en classe verte. A l'époque, c'était pris en charge et on s'est éclaté avec leur copains. C'est un super souvenir. C'était aussi dans le Vercors, à Méaudre, je me souviens... On était en pleine nature, le soir, dans les dortoirs, on s'amusait, c'était une première expérience loin des parents. Je voudrais qu'ils aient, eux aussi, ces chouettes souvenirs d'enfance !"

Des parents bénévoles s'impliquent aussi dans le projet comme Emmanuel Barbier. "On a fait une cagnotte, en vendant des sapins de Noël et des dindes. Je trouve que c'est une belle aventure pour les enfants. ils comprennent que s'ils croient à leurs rêves, ça peut marcher. Il faut vouloir et s'impliquer !"

Moi, j'ai adoré partir en classe verte quand j'étais petit. Riké

Véronique Marion est l'une des deux institutrices à l'origine du projet. Très dynamique, sa classe suit ses indications au doigt et à l'oeil. Quand elle demande le silence, elle est écoutée ! : "On n'a pas eu la subvention qu'on demandait. C' est vrai que c'est une belle classe verte, un peu chère, mais ça vaut le coup. Certains enfants peuvent payer, mais d'autres pas. On demande un minimum de 50 euros par élève. Mais de toutes façons, on part tous ou on ne part pas".

Les mômes en plein enregistrement de leur chanson - Radio France
Les mômes en plein enregistrement de leur chanson © Radio France - Véronique Pueyo

Après une matinée d'enregistrement, le clip est dans la boîte, les enfants s'éparpillent comme des moineaux en chantant : "Alors, je pars, je pars en classe verte !"

Comme le chantent les enfants, un euro par-ci un euro par-là pourra peut-être les aider à réaliser leur projet. Alors, à vot'bon coeur, Messieurs dames ! Et rendez-vous sur le site de financement participatif, kocorico.

Ecoutez les enfants chanter