Éducation

Grève dans le périscolaire à Orléans

Par Eric Normand, France Bleu Orléans mercredi 28 septembre 2016 à 15:10

Les animateurs du périscolaire sont appelés à faire grève.
Les animateurs du périscolaire sont appelés à faire grève. © Maxppp - Eric Malot

Suite à la parution du décret du 1er août 2016 validant les taux d’encadrement abaissés dans les accueils périscolaires, les syndicats appellent les animateurs à faire grève jeudi 29 septembre dans l'agglomération d'Orléans. Renseignez-vous, il n'y aura peut-être ni cantine, ni accueil périscolaire.

Les animateurs des services périscolaires des 22 communes de l'agglomération d'Orléans lancent un mouvement social. Plusieurs syndicats du secteur dont la CGT et la CFDT Interco engagent un bras de fer sur les taux d'encadrement. Ils dénoncent le « passage en force » du gouvernement, qui a publié au cœur de l’été, le 1er août, un décret officialisant la réduction du taux d’encadrement des enfants pris en charge dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.

Dans les faits, il s'agit de pérenniser l'assouplissement qui est en place depuis 2013. C'était pour aider les communes lors de la mise en place de la réforme des rythmes périscolaires. Le taux minimal d’encadrement est passé d’un animateur pour 10 enfants de maternelle (moins de 6 ans) à un animateur pour 14 enfants. En primaire, cela passe de 14 à 18 enfants pour un seul adulte.

C'est incompréhensible dans les circonstances qu'on connaît actuellement. La sécurité, c'est aussi de veiller à l'entrée et la sortie des élèves dans les écoles - Pascal, animateur périscolaire à Orléans

Pascal est animateur périscolaire à Orléans

Selon les syndicats, "le gouvernement aurait cédé à la pression de l'association des maires de France." Avant 2013, il y avait 1 animateur pour 10 élèves de maternelles et 1 animateur pour 14 élèves de primaires. Aujourd'hui, avec ces nouveaux taux d'encadrement, "ce ne serait plus possible de travailler correctement." "C'est une question de qualité et de sécurité de l'accueil," selon les agents grévistes.

C'est un choix financier au détriment d'un choix éducatif. Quelle place pour l'avenir de nos jeunes? Les politiques ne se posent pas la question. C'est vraiment scandaleux - Catherine Lachiver, secrétaire Générale, CFDT Interco dans le Loiret

Catherine Lachiver est Secrétaire Générale, à la CFDT Interco dans le Loiret

Un rassemblement est prévu mercredi à 15H45 devant le parvis du centre de conférences de l'agglomération d'Orléans. Les syndicats en appellent aux animateurs, aux Atsem, aux agents d'entretien ou encore aux animateurs sportifs.

Partager sur :