Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève des enseignants : pour le syndicat SNES FSU "les protocoles sanitaires ne sont pas du tout adaptés"

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les principaux syndicats d’enseignants appellent à la "grève sanitaire" ce mardi dans les écoles, les collèges et les lycées. Ils dénoncent des protocoles qui ne sont pas adaptés. Christophe Girardin, secrétaire académique du SNES FSU dans l’académie de Reims était l’invité de France Bleu.

Le lycée Jean Jaurès à Reims, le 2 novembre 2020
Le lycée Jean Jaurès à Reims, le 2 novembre 2020 © Radio France - Clément Conte

"On n’est pas en danger immédiat mais on prend tous un risque important", explique Christophe Girardin, professeur d’histoire géographie au lycée Jean Jaurès à Reims et secrétaire académique du SNES FSU dans l’académie de Reims, invité de France Bleu Champagne Ardenne ce mardi. 

La mise en place d’un nouveau protocole sanitaire dans les lycées cette semaine, qui prévoit 50% de cours à distance et 50% en présentiel, n’empêche pas les enseignants de dénoncer leurs conditions de travail et d’accueil des élèves.

Quand on est à 35 dans un espace de 50m², vous imaginez bien que même avec des masques grand public les contaminations ont lieu

"Je pense que la plupart des collègues estiment que les protocoles ne sont pas du tout adaptés. Ça fait depuis la rentrée de septembre qu’on crie au ministère qu’il faut absolument réduire les effectifs dans nos classes. Quand on est à 35 dans un espace de 50m², vous imaginez bien que même avec des masques grand public les contaminations ont lieu. On n’est pas du tout écouté sur ces questions-là", dit Christophe Girardin qui estime que Jean-Michel Blanquer n’est plus à la hauteur et demande la démission du ministre de l’Education nationale.

"Dans d’autres pays on créait des postes, chez nous on continue d’en supprimer. Ça fait des années qu’on dénonce ces suppressions de postes et on en voit les effets", poursuit le secrétaire académique du SNES FSU.

Le même protocole sanitaire dans les lycées et les collèges 

Le nouveau protocole appliqué dans les lycées prévoit notamment des cours en demi-groupes pour les élèves qui doivent se rendre dans leur établissement scolaire. Les chefs d’établissements ont la possibilité de choisir l’organisation qui convient le mieux à la situation.

Dans l’immédiat, le SNES FSU ne demande pas la fermeture complète des établissements scolaires mais les enseignants aimeraient que les règles appliquées dans les lycées le soient aussi dans les collèges. "Certes, on a été amené dans les lycées à travailler avec les chefs d’établissements pour proposer des choses et l’imposer au ministère. Et aujourd’hui, le ministre de l’Education nationale refuse l’application d’un protocole avec des effectifs réduits dans les collèges, où les conditions de travail sont les mêmes. Les classes à 30 élèves avec un seul prof, ce n’est pas rare dans les collèges de l’académie", dit Christophe Girardin.

Réécoutez l'interview de Christophe Girardin sur France Bleu Champagne Ardenne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess