Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Grève des enseignants : syndicat et parents d'élèves se mobilisent

-
Par , France Bleu Périgord

Ils étaient 90 ce jeudi matin devant la DSDEN. Syndicats d'enseignants et parents d'élèves étaient main dans la main pour s'opposer à la réforme Blanquer.

Le cortège du syndicat FSU et les parents d'élèves devant l'inspection académique
Le cortège du syndicat FSU et les parents d'élèves devant l'inspection académique © Radio France - Laurence Méride

Périgueux, France

Rendez-vous pris, rendez-vous honoré. Ce jeudi matin, les enseignants et les parents d'élèves se sont mobilisés contre la réforme Blanquer. Ils étaient une petite centaine devant la direction académique de Périgueux. Le cortège, avec en tête le syndicat FSU, s'est ensuite rendu devant la Bourse du travail où la manifestation s'est terminé aux alentours de midi. 

Stéphanie fait partie des parents d'élèves qui étaient présents à la manifestation. C'est la deuxième fois qu'elle participe au mouvement. A 39 ans, elle est la mère d'une fille scolarisée en moyenne section et d'un garçon en classe de CP. Elle est préoccupée par la fusion des écoles : 

C'est déjà très compliqué d'avoir un interlocuteur dans les écoles alors si en plus maternelle, primaire, tout est mélangé, je ne vois pas ce qui est positif pour l'éducation des enfants. 

Cette Périgourdine craint que son fils ne soit pas assez encadré dans son apprentissage de la lecture : 

Si ce qui avait été promis était mis en place par le gouvernement, qu'il y ait moins d'élèves dans les classes, qu'il y ait plus d'attention pour au moins qu'ils savent lire à leur arrivée en sixième."