Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : comment fonctionnera le service minimum dans les Bouches-du-Rhône ?

-
Par , France Bleu Provence

La grève contre la réforme des retraites s'annonce très suivie chez les cheminots, dans les hôpitaux et dans les écoles. Selon la Snuipp-FSU, plus de 300 écoles seront fermées dans les Bouches-du-Rhône. Un service minimum sera assuré, mais sous quelle forme ? France Bleu Provence fait le point.

A Aix-en-Provence, les parents ont été informés du service minimum d'accueil des enfants, notamment par des affiches à l'entrée des écoles
A Aix-en-Provence, les parents ont été informés du service minimum d'accueil des enfants, notamment par des affiches à l'entrée des écoles © Radio France - Laurine Benjebria

Bouches-du-Rhône, France

Journée noire dans les transports, les écoles, les hôpitaux ce jeudi... Cette grève interprofessionnelle du 5 décembre, contre la réforme des retraites, s'annonce bien compliquée pour les usagers des services publics. À quelques jours de ce mouvement social, des questions trottent dans votre tête.

Y aura-t-il un service minimum dans les transports en commun et les hôpitaux ? Vos enfants seront-ils accueillis dans leur école ? Sachant que selon le syndicat Snuipp-Fsu, plus de 300 écoles primaires et maternelles seront fermées dans les Bouches-du-Rhône, avec un taux de participation de plus de 70% chez les enseignants du premier degré. Alors comment s'organise-t-on dans les Bouches-du-Rhône ? Existe-t-il un service minimum et où ? France Bleu Provence fait le point.

Dans les écoles, du cas par cas

Dans les écoles, cela dépend du nombre d'enseignants grévistes. Quand il y en a plus de 25% dans une école, le service minimum doit être organisé par la mairie. Pour cela, les municipalités appellent en renfort des agents municipaux et des vacataires. C'est le cas notamment à Venelles, au nord d'Aix-en-Provence. Sur les 31 classes de la commune, 18 seront en grève jeudi, mais la mairie le promet : tous les enfants seront accueillis dès la garderie le matin. La cantine étant gérée par un prestataire, la municipalité ne prévoit pas de perturbation le midi.

À Salon-de-Provence, la mairie a prévu des repas froids, au cas où des agents municipaux de la cantine centrale seraient en grève. 

À Aix-en-Provence, les élèves seront accueillis dans la maternelle et l'élémentaire de Château-Double. De 8h30 à 16h30, mais là ni la garderie le matin ni l'étude le soir ne seront assurées. Et les parents doivent prévoir un panier repas. A Marseille, ce sera la même chose, les enfants ne seront pas accueillis en dehors du temps scolaire et la municipalité ne prévoit pas de repas pour les élèves pris en charge.

Du personnel réquisitionné dans les hôpitaux

Les hôpitaux aussi sont tenus d'assurer un service minimum. Il s'agit de personnels réquisitionnés notamment pour garantir la sécurité des malades. A l'hôpital d'Aix-en-Provence, 429 personnes ont ainsi été assignées.

Pas de service minimum, mais des prévisions trafic à la SNCF

Du côté des transports ferroviaires, il n'y a aucun service minimum à proprement parler. L'on devrait plutôt parler de devoir d'information. La SNCF est simplement tenue d'alerter sur les prévisions trafic. Ce qu'elle fera chaque jour à 17h, via son site internet ou son application mobile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu