Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève sanitaire des enseignants : "un signal d'alerte" lancé par le syndicat SNES-FSU dans la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Face à la propagation du coronavirus, le co-secrétaire du syndicat SNES-FSU dans la Somme Laurent Sauveaux réclame des demi-groupes et des cours à distance dans les collèges.

Laurent Sauveaux, co-secrétaire départemental du syndicat SNES-FSU 80
Laurent Sauveaux, co-secrétaire départemental du syndicat SNES-FSU 80 © Radio France - Alexandre Lepère

Les collèges, les grands oubliés de l'évolution du protocole sanitaire ? En ce mardi de grève dans le corps enseignant, l'inquiétude nous vient de Laurent Sauveaux, le co-secrétaire du syndicat SNES-FSU dans la Somme, invité de France Bleu Picardie ce mardi 10 novembre.

Egalement professeur-documentaliste au collège Eugène Lefebvre de Corbie, Laurent Sauveaux déplore une situation sanitaire toujours précaire dans les collèges, alors que les lycées passent à un enseignement hybride, en demis-groupes, avec 50% du temps à l'école et 50% du temps à la maison. 

"Une concession pas faite dans les collèges" souligne-t-il, alors que la densité de population dans les classes entre la 6e et la 3e est toujours très forte, avec des effectifs qui peuvent monter "jusqu'à 28-30 élèves", même en cette période de Covid-19.

"Casser les chaines de contamination en passant par le dédoublement des classes au collège"

"Il faut se résoudre à répondre à une façon exceptionnelle : nous pensons qu'il faut casser les chaines de contamination en passant par le dédoublement des classes au collège" indique Laurent Sauveaux. D'où cet appel à la grève lancé par les syndicats ce mardi. "Un signal d'alerte" pour dire "stop au décalage entre les déclarations du ministre de l'éducation et la réalité du terrain", dans un contexte particulier, marqué également par les hommages à Samuel Paty la semaine du 2 novembre, celle de la rentrée de la Toussaint.

Un peu rassuré par les commandes des tests antigéniques dans les écoles à destination du personnel, Laurent Sauveaux ajoute quand même que _ "c'est quelque chose que nous demandions depuis longtemps dans les organisations syndicales".  De son côté, le syndicat SNUipp-FSU parle d'une "grève d'avertissement"_ pour travailler dans de meilleures conditions face à la circulation active de la seconde vague de l'épidémie de coronavirus.

A Amiens, un rassemblement à l'initiative des syndicats enseignants est prévu ce mardi à 14h devant le Rectorat, boulevard Alsace-Lorraine. Un rassemblement autorisé par la préfecture de la Somme mais avec une jauge maximale de participants à cause du contexte sanitaire

L'interview de Laurent Sauveaux est à retrouver ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess