Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Grogne des enseignants : "on craint des situations compliquées dans les écoles de la Haute-Savoie"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Alors que le nombre d’élèves va encore augmenter à la rentrée prochaine en Haute-Savoie, le Snuipp-FSU dénonce un manque de moyens. Selon le syndicat, il n’y a "pas assez d’enseignants et pas assez d’écoles" dans le département.

Une dizaines d’enseignants du Snuipp-FSU soutenus par quelques parents de la FCPE (Fédération des parents d’élèves) ont manifesté ce mercredi matin devant la cité administrative d’Annecy.
Une dizaines d’enseignants du Snuipp-FSU soutenus par quelques parents de la FCPE (Fédération des parents d’élèves) ont manifesté ce mercredi matin devant la cité administrative d’Annecy. © Radio France - Richard Vivion

Haute-Savoie, France

Ils n’étaient pas nombreux mais motivés. Une dizaines d’enseignants du Snuipp-FSU soutenus par quelques parents de la FCPE (Fédération des parents d’élèves) ont manifesté ce mercredi matin devant la cité administrative d’Annecy où se déroulait le comité technique (CTSD) chargé d’entériner les ajustements de la carte scolaire pour la rentrée 2019. En septembre, au moins cinq cents élèves de plus vont être scolarisés en Haute-Savoie. "On aura soixante-six enseignants supplémentaires mais cette dotation ne va pas couvrir les besoins", explique Marie Delarue, représentante de la FSU. 

On aura toujours des enseignants en face des élèves mais on aura surtout des effectifs bondissants dans les classes." - Marie Delarue, représentante de la FSU 

ECOUTEZ Marie Delarue, représentante de la FSU 74.

Pas assez d'écoles

"Nous sommes le département avec l’un des taux d’encadrement le plus mauvais de France", poursuit un autre délégué syndical tout en craignant de voir, encore une fois, les effectifs exploser dans les classes. "A plus de trente élèves en maternelle (…) c’est vraiment de la malveillance pour les petits qui arrivent dans ces classes." Autre problème pointé du doigt par le Snuipp-FSU, le manque d’anticipation de certaines communes. "Il y a beaucoup de mairies, notamment dans le secteur du Genevois, qui ont construit de nombreux logement mais sans penser aux écoles", regrette Martin Anceaume du Snuipp. 

On voit des constructions de maisons mais on ne voit pas suivre les constructions d’écoles." - Martin Anceaume, co-secrétaire du Snuipp 74

ECOUTEZ Martin Anceaume, co-secrétaire du Snuipp 74.

Les enseignants présents ce matin devant la cité administrative d'Annecy ont également dénoncé la loi Blanquer (ministre de l'Education) qui selon eux est "une véritable régression pour l'école publique". 

Choix de la station

France Bleu