Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Guéret : 350 personnes rassemblées en hommage à Samuel Paty, professeur assassiné dans les Yvelines

-
Par , France Bleu Creuse

350 personnes se sont rassemblées devant la préfecture à Guéret pour rendre hommage à Samuel Paty. Le professeur d'histoire-géographie a été assassiné à Conflans-Saint-Honorine dans les Yvelines après avoir montré une caricature de Mahomet à ses élèves.

Des enseignants, des retraités, des familles ont rendu hommage au professeur d'histoire-géographie assassiné à Conflans-Saint-Honorine
Des enseignants, des retraités, des familles ont rendu hommage au professeur d'histoire-géographie assassiné à Conflans-Saint-Honorine © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Ce dimanche après-midi à Guéret, la place Louis Lacrocq s'est remplie de familles, de retraités, de professeurs, d'élus. Ils ont répondu à l'appel des syndicats enseignants pour rendre hommage à Samuel Paty. Le professeur d'histoire-géographie au collège a été décapité vendredi 16 octobre à Conflans-Saint-Honorine. Il est mort après avoir montré une caricature de Mahomet à ses élèves. 

Un moment de recueillement ponctué par la prise de parole d'une représentante du SNES (Syndicat national des enseignements de second degré) et une minute de silence. "Ce n'est pas par la haine que nous répondrons à la haine, qui a coûté la vie à Samuel Paty, mais par la promotion de la liberté, de l'égalité, de la fraternité" déclare Magdeleine Orsoni, co-secrétaire du SNES et professeur d'anglais.

Il a juste essayé d'enseigner et de faire on travail - Anne, professeur des école en maternelle. 

Pour Florian Louis, cet assassinat est une "attaque des libertés en France". Professeur d'histoire-géographie comme Samuel Paty, il n'a jamais été confronté à une telle violence en Creuse mais observe de plus en plus "des formes d'incompréhensions de la part de certains élèves" par rapport à ce qu'il leur enseigne. Il admet qu'il n'a pas toujours de solution. "Par rapport à l'administration, par rapport à notre hiérarchie, parfois on se sent esseulé." 

C'est un événement qui reflète la violence de notre société aujourd'hui

A quelques mètres un ancien professeur biologie estime que les enseignants qu'une des solutions est la formation. "Qu'ils soient informés de la façon la plus adéquate à répondre lorsque des élèves ou des parents leurs posent des questions manifestement anti-laïques !" Les syndicats eux attendent une réponse collective de l'institution scolaire. "On va trouver des idées pour parler avec nos élèves à la rentrée et voir ce qu'on fait de tout ça, parce qu'il ne faut pas que ce collègue ait subi cette catastrophe pour rien. J'espère qu'on saura tiré les leçons de tout ça." indique Pierre Gautret, enseignant documentaliste et secrétaire départemental de l'Unsa Education. 

Ce lundi un nouveau rassemblement est prévu à Guéret à l'appel d'Eric Correia, président de l'Agglomération du Grand Guéret et de Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret. Le rendez-vous est fixé à 12h15 à la Quincaillerie numérique. Puis le cortège fera une halte devant la mairie de Guéret pour une minute de silence puis reprendra sa marche en direction de l'inspection de l'académie où une gerbe de fleurs sera déposée. La ligue de enseignement de la Creuse prendra ensuite la parole. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess