Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : La santé : un enjeu électoral 2017

A Guéret, la licence pro "Domotique et Santé" présente ses projets tutorés

jeudi 16 février 2017 à 18:02 - Mis à jour le vendredi 17 février 2017 à 14:11 Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse

La formation existe depuis 2009, cette année la promotion compte 22 étudiants venus de toute la France. Ce jeudi, à Guéret, ils ont présenté leurs projets, ayant pour but de trouver des solutions innovantes pour les personnes en perte d'autonomie.

Cette année, 22 étudiants ont présenté 7 projets tutorés.
Cette année, 22 étudiants ont présenté 7 projets tutorés. © Radio France - Valérie Mosnier

Guéret, France

La licence professionnelle "Domotique et Santé", qui dépend de l'Université de Limoges, a été lancé il y a huit ans en Creuse, au Centre de Ressources Domotique à Guéret. En moyenne, une vingtaine d'étudiants, venus de la France entière, sont inscrits chaque année. Depuis le mois de septembre, ils planchent sur des projets tutorés, des sujets proposés par des Ehpads (Etablissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), des hôpitaux, des mutuelles....

Cette année, les 22 étudiants répartis en groupe de travail ont présenté 7 projets allant des méthodes d'aménagement de l'environnement des personnes autistes, aux équipements de guidage lumineux pour le confort, le bien-être et la sécurité en passant par l'aroma-musico-chromo-luminothérapie....

Une formation rare en France

Chaque année, entre 80 et 100 candidatures sont envoyées à Guéret. "On s'éloigne vachement du caractère scolaire, y'en a pas 36.. c'est la seule comme ça en France" explique Antonin Gall, étudiant originaire de Bretagne, "et c'est la seule aussi qui propose des stages à l'étranger, ce qui n'est pas négligeable." Avec deux de ses camarades, Chloé Nuzzo et Clency Chappaz, il a imaginé un objet "nomade" pour permettre à la personne de retrouver du bien-être à la maison en se basant sur la musique, l'odeur, la couleur et la lumière.

Le projet de trois étudiants en licence pro "Domotique et Santé" - Aucun(e)
Le projet de trois étudiants en licence pro "Domotique et Santé" - Produit @CALMe - Chloé Nuzzo, Antonin Gall, Clency Chappaz

On mène des projets de terrain, mais on va suffisamment loin dans l'innovation pour être visible au niveau international - Laurent Billonnet, responsable de la Licence pro

Une fois passée la soutenance de leurs projets, les étudiants vont avoir droit à une semaine de vacances avant d'enchaîner avec quatre mois de stage. Environ la moitié de la promotion part à l'étranger : Québec, Italie, Sibérie, Irlande du Nord, Espagne, "et ça ne les empêche pas quand ils ne pas très loin du Luxembourg, d'aller présenter leurs travaux à Luxexpo, une conférence internationale en anglais qui regroupe entre 800 et 1.200 participants" rajoute le responsable de la formation Laurent Billonnet.

Pour donner vie aux projets, il y a ensuite l'incubateur de l'Université de Limoges. D'autres s'inscriront peut être en Master Autom'Hom-e, douze étudiants arrivent en septembre à Guéret, dont trois Russes et deux Kazakhes.

Un groupe d'étudiants de la licence pro domotique en train de soutenir son projet tutoré devant le jury et des professionnels  - Radio France
Un groupe d'étudiants de la licence pro domotique en train de soutenir son projet tutoré devant le jury et des professionnels © Radio France - Valérie Mosnier
  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.