Éducation

Fermeture de trois centres d'orientation dans le Haut-Rhin : "les CIO sont nécessaires et pas qu'aux lycéens"

Par Olivia Cohen, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 20 janvier 2017 à 10:50

800.000 bacheliers sont concernés par admissions post-bac
800.000 bacheliers sont concernés par admissions post-bac © Maxppp -

Alors que les inscriptions post-bac en ligne ouvrent ce vendredi pour 800.000 élèves de terminale, trois centres d'orientation vont fermer dans le Haut-Rhin, au grand dam des personnels encadrant et des syndicats, qui affirment qu'en plus des lycéens, les CIO assistent les personnes en difficulté.

Ce vendredi, les élèves de terminale vont devoir faire des choix, car s'ouvrent les inscriptions post-bac, sur le logiciel APB, comme "admission post-bac". Cela concerne 800.000 futurs bacheliers. Une démarche compliquée pour certains, qui ont besoin de conseils d'orientation. Or, trois centres d'orientation vont fermer dans le Haut-Rhin, ce que déplorent les personnels encadrants et les syndicats car en complément d'Internet, un accueil matériel est nécessaire.

Selon Jean-Louis Hamm, secrétaire académique du syndicat Snes Fsu (interview à réécouter ici) :

On éloigne les renseignements des personnes ciblées : si on ferme ces trois CIO, les gens ne viendront plus dans ces centres si, au lieu de 20 km, ils se trouvent à 30 ou 40 km. Les trois CIO à fermer sont encore indéterminés.

Un accueil matériel reste nécessaire car des renseignements sont fournis en discutant avec les personnes : les CIO ne s'occupent pas que des élèves, mais aussi de personnes non francophones, de jeunes en situation de décrochage scolaire ou qui veulent se réorienter pour trouver un travail. Ces populations-là ne savent pas forcément s'y retrouver dans les arcanes d'Internet.

Les documents en ligne, c'est un complément mais ça ne peut pas remplacer un accueil matériel.

A LIRE EN + : Toutes les infos sur l'admission post-bac avec les experts de France Bleu