Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Hautes-Pyrénées : 100 jeunes volontaires commencent leur service national universel

-
Par , France Bleu Béarn

50 filles et 50 garçons de 15 et 16 ans ont débuté leur service national universel (SNU) ce lundi, au coeur des Hautes-Pyrénées, près de Bagnères-de-Bigorre. Rencontre avec ces volontaires et leurs encadrants.

100 volontaires de 15 et 16 ans sont accueillis dans les Hautes-Pyrénées
100 volontaires de 15 et 16 ans sont accueillis dans les Hautes-Pyrénées © Radio France - Clémence Fulleda

Bagnères-de-Bigorre, France

Ils sont venus du Cher, du Puy-de-Dôme, de Lille et même des Outre-mer. 100 volontaires sont depuis ce lundi 17 juin dans les Hautes-Pyrénées pour une expérimentation de la première phase du service national universel (SNU), qui était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Une expérimentation pour laquelle 4 000 jeunes se sont portés volontaires. 2 000 ont été sélectionnés dans 13 départements et 50 filles et 50 garçons sont donc accueillis près de Bagnères-de-Bigorre. Ils ont entre 15 et 16 ans.

Une "phase de cohésion" en uniforme et sans portable ! 

Ces 100 volontaires sont des lycéens, des apprentis ou en décrochage scolaire. Ils sont répartis en maisonnées, aux noms d'animaux ( "cerf", "milan" etc.), elles-même regroupées dans deux cohortes ("Vignemale" et "Pic du Midi").

Au programme de ces douze jours : une randonnée à Gavarnie, des initiations au code de la route, des cours pour lutter contre les discriminations ou mieux connaître les valeurs de liberté, égalité et fraternité. 

Ils portent un uniforme bleu marine, une casquette de la même couleur et un polo blanc, où s'affichent le logo "SNU", livrés par l'entreprise toulousaine Paul Boyé.

Tous les matins, les jeunes devront chanter la Marseillaise, comme ils l'ont fait ce lundi 17 juin en présence du préfet, de l'inspecteur d'académie et d'élus, et saluer le drapeau français. Ils doivent également tous participer aux tâches du quotidien (repas, nettoyage, gestion des déchets, organisation des activités etc.).  

Par ailleurs, les téléphones portables sont interdits la journée. 

Se rencontrer et échanger

Dans les Hautes-Pyrénées, les volontaires sont encadrés par 24 personnes (qui elles portent des casquettes rouges). 

Les jeunes se rencontrent et apprennent à se respecter. Pour cela, nous avons un encadrant pour cinq jeunes.  Ces encadrants sont des anciens militaires ou des réservistes, des membres de l'Education nationale ou encore des personnes titulaires du Bafa. Et nous avons une équipe totalement paritaire, avec autant d'hommes que de femmes. "- Hervé Latkowski, directeur du centre du 65

Le secrétaire d’Etat chargé de mettre en place ce service, Gabriel Attal, évalue à 2 000 euros par jeune le coût des 12 jours d'hébergement. Un coût très critiqué, notamment par certaines organisations étudiantes opposées au projet.

Le gouvernement a fixé quatre objectifs pour ce SNU : transmettre un socle républicain ; renforcer la cohésion nationale ; développer une culture de l'engagement et accompagner l'insertion sociale et professionnelle.

Après la phase de cohésion, une mission d'intérêt général de 15 jours devra être réalisée (elle peut se faire de façon perlée, soient 84 heures sur un an) et les volontaires pourront, s'ils le veulent, effectuer une période d'engagement de 3 mois à 1 an jusqu'à leurs 25 ans.

L'an prochain, 40 000 jeunes devraient participer à ce service national universel ; ils devraient être 800 000 d'ici 2026.