Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Il n'y aura pas de nouveau collège dans le nord de l'Yonne

vendredi 14 décembre 2018 à 18:54 Par Denys Baudin et Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre

Machine arrière. Il n'y aura pas de nouveau collège dans le nord du département, décision votée à une très large majorité ce vendredi en conseil départemental.

© Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

C'est la fin du feuilleton. Il n'y aura donc pas de nouveau collège finalement dans le nord du département. Pourtant il y a deux ans, l'exécutif avait voté l'inverse : la construction d'un collège dans le nord de l'Yonne, qui allait de paire avec la fermeture du collège Bienvenu Martin à Auxerre.

De nouveaux éléments changent la stratégie du Département

Depuis l'Etat a décidé de ne pas fermer Bienvenu Martin, et des éléments nouveaux ont inversé la vapeur. D'abord les prévisions démographiques de l'Insee. L'institut statistique a établi trois tendances sur l'augmentation de population dans le nord de l'Yonne. Après avoir prétendu que la tendance haute était la plus probable, d'après le département l'Insee met désormais en avant la tendance moyenne. 

Selon cette prévision, le pic de collégiens dans le secteur des dix collèges du nord de l'Yonne serait atteint en 2026-2027, avec 6500 élèves potentiels soient 800 de plus que cette année. Le département affirme être en capacité d'accueillir la hausse dans les établissements existants.

Le vrai problème est budgétaire

Mais le vrai problème est budgétaire. Le président du conseil départemental Patrick Gendreau ne s'en cache pas : " la capacité d'investissement de notre département c'est 35 millions d'euros dans l'Yonne tout confondu. _Construire un collège coûte 20 millions_, donc ça réduit les marges de manoeuvre."

Des marges de manoeuvre réduites

La FSU très en colère

L'investissement devrait se concentrer sur la rénovation des collèges, en commençant par celui de Pont sur Yonne, qui pourrait connaitre une extension. De son côté, le syndicat d'enseignants FSU dans l'Yonne se dit très en colère vis à vis de cette décision. "On ne peut pas nous avoir expliqué il y a six mois qu'il y avait urgence à construire ce collège, et _nous dire l'inverse aujourd'hui"_, estime le représentant départemental. 

Le département devrait aussi dans les prochains mois faire des propositions pour compenser la non construction d'un nouveau collège.