Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ile-de-France : à quoi va ressembler la rentrée scolaire ?

-
Par , France Bleu Paris

La région Ile-de-France et les départements dessinent les contours de cette rentrée scolaire 2020 placée sous le signe du coronavirus. Des masques lavables seront distribués aux lycéens, ainsi qu'un ordinateur ou une tablette.

Les collégiens et lycéens devront porter le masque dans les endroits clos.
Les collégiens et lycéens devront porter le masque dans les endroits clos. © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Après une année scolaire très particulière, due au coronavirus, cette rentrée scolaire s'annonce toute aussi différente des autres. Si les parents et les enseignants du premier degré s'inquiètent, à quelques jours de la rentrée, du manque d'information et de l'impréparation du ministère de l'Education, la région Ile-de-France, elle, a dévoilé son plan.   

Des masques pour tout le monde

La masque sera obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans : élèves, professeurs et personnels des collèges et des lycées. Mais pour le moment, le gouvernement se refuse à faire payer ces masques par l'Etat, et donc "par le contribuable", a rappelé Emmanuel Macron en juillet. Pour le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, ces masques seraient donc des fournitures scolaires comme les autres.  

Devant cette posture, plusieurs départements d'Ile-de-France ont déjà annoncé vouloir distribuer des masques à leurs collégiens. Ainsi, deux masques seront distribués dans les collèges des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, quatre dans les collèges de Seine-Saint-Denis, et même cinq dans les collèges de l'Essonne. La région Ile-de-France, elle, annonce aussi la distribution de deux masque par lycéen. A chaque fois, il s'agit de masques lavables et réutilisables.   

Lutte contre le décrochage  

Deux campagnes d'appels téléphoniques ont été lancées entre avril et juin, pour tenter de joindre les lycéens décrocheurs, affirme la région Ile-de-France. Ils sont au nombre de 28 000. Parmi eux, 57% ont pu être joints. "Une bonne majorité d'entre eux" a accepté un entretien et une réorientation, affirme Marie-Carole Ciuntu, la vice présidente de la région en charge des lycées. Les dossiers des élèves injoignables sont tranférés à la préfecture de région. Une troisième campagne d'appel sera engagée en décembre. "L'école ce n'est pas à la carte, ce n'est pas au choix, c'est pour tous", a martelé Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France.   

Des ordinateurs pour tous  

Afin d'"anéantir la fracture numérique", en cas de cours à distance dus à la pandémie, la présidente de région annonce également qu'un ordinateur, d'une valeur de 400 euros, ou une tablette, d'une valeur de 250 euros, sera distribué à chaque élève de seconde. En tout, ce seront 106 000 ordinateurs et 31 000 tablettes qui seront ainsi distribués.

Création d'une nouvelle brigade régionale de sécurité  

La sécurité dans les lycées n'est pas uniquement sanitaire. Après la création l'année dernière des trois premières Brigades régionales de sécurité, de chacune cinq personnes chargées d'assurer la sécurité des lycéens, une quatrième brigade sera créée pour cette rentrée. Elle sera basée dans le Val-d'Oise. Ces brigades sont "plébiscitées", se félicite Marie-Carole Ciuntu, la vice présidente de la région en charge des lycées. Il y a eu 250 interventions dans 131 lycées entre avril 2019 et le début du confinement.  

"Elles permettent de surveiller ce qui se passe entre les élèves, d'avoir des informations sur les points de tension, et comment faire baisser ces tensions", détaille Marie-Carole Ciuntu.  

Mieux manger et manger local  

La région Ile-de-France annonce une revalorisation des repas, de l'ordre de 21 centimes par repas, quand le coût d'un repas est aujourd'hui de 3,50 euros. Une liste de 14 produits bio et en circuit court sera accessible dans tous les restaurants scolaires. Parmi eux : du pain francilien, des carottes, de la salade, du brie ou encore de la volaille.   

Réduire la précarité menstruelle  

Un distributeur de protections féminines sera installé dans les toilettes des lycées. Ces protections seront gratuites et bio, assure Valérie Pécresse. Plus d'une jeune fille sur trois en Ile-de-France ne change pas suffisamment de protection ou a recours à des protections de fortune, d'après un sondage de l'Ifop réalisé en 2019. Une trentaine d'établissements seront équipés à la rentrée 2020 et le déploiement se poursuivra tout au long de l'année scolaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess