Éducation

Illettrisme : il n'est jamais trop tard pour réapprendre à lire et à écrire

Par Najat Essadouki, France Bleu Limousin mardi 8 septembre 2015 à 19:45

Tous les mardis des femmes illettrées se retrouvent à l'association Clafoutis
Tous les mardis des femmes illettrées se retrouvent à l'association Clafoutis © Radio France - Najat Essadouki

Les journées nationales d'action contre l'illettrisme ont lieu du 8 au 13 septembre. En France, 7% des adultes ne savent ni lire, ni écrire. À Limoges, l’association « Clafoutis » propose toutes les semaines, aux femmes illettrées, un atelier pour réapprendre à lire et à écrire.

Il n'est jamais trop tard pour apprendre à lire et à écrire. C'est le message que souhaite transmettre l'association « Clafoutis » à l'occasion des journées nationales d'action contre l'illettrisme.

7% des adultes ne savent ni lire, ni écrire

En France, 7% des adultes ne savent ni lire, ni écrire. La proportion est identique dans le Limousin. À 58 ans, Marie-Madeleine a décidé de franchir le pas et de s'inscrire à cet atelier pour réapprendre à lire et écrire. Elle vient d'une famille nombreuse et d'un milieu rural. Elle a été à l'école jusqu'à la fin du collège mais ses difficultés en français n'ont jamais été pris en compte. Auxiliaire de vie depuis 38 ans, c'est devenue pour elle, une nécessité de réapprendre le français : « Je ne pouvais plus suivre à mon travail car on a de plus en plus de document à remplir ». 

« Avant je ne savais pas écrire ni mon nom ni mon adresse »   — Marie-Madeleine

À 58 ans, Marie-Madeleine réapprend le français

À l'occasion des journées contre illettrisme, une exposition baptisée « illettrisme : deux L, deux T » est à découvrir dans les locaux de Prisme Limousin, situé cours Jourdan à Limoges.