Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Ils viennent du monde entier pour enseigner leur langue en Dordogne

mercredi 3 octobre 2018 à 17:22 Par Noémie Philippot, France Bleu Périgord

L'inspection académique accueillait ce mercredi les 27 nouveaux assistants de langue qui vont intervenir dans les écoles, collèges et lycées périgourdins pendant les sept prochains mois. Une expérience enrichissantes pour les assistants, comme pour leurs futurs élèves.

Les assistants de langue signent pour un contrat de sept mois.
Les assistants de langue signent pour un contrat de sept mois. © Radio France - Noémie Philippot

Dordogne, France

Ils ont fait leur rentrée des classes avec quelques semaines de retard, mais il leur fallait un peu de temps pour arriver en France : 27 jeunes américains, sud-américains, espagnols et britanniques sont arrivés en Dordogne pour y prendre leur postes d'assistant de langue. 

Pendant les sept prochains mois, ils vont enseigner leur langue maternelle aux élèves périgourdins, de l'école élémentaire au lycée. Pour autant, ils ne sont pas des enseignants à part entière explique Jacques Caillaut, le directeur académique en Dordogne : "C'est quelqu'un qui apporte son concours à un enseignement qui est fait par un titulaire. Aujourd'hui, on ne peut se priver d'aucun moyen dans le domaine de l'enseignement des langues. Il s'agit d'utiliser les compétences particulières de ces jeunes. Ce n'est pas une substitution, c'est un apport complémentaire."

Je pense que l'expérience ici, c'est beaucoup plus humain." Colton, assistant de langue à Excideuil, vient de Washington.

Ce système d'assistants de langue existe depuis 1905. Colton arrive de Washington, aux Etats-Unis. Il va enseigner à l'école d'Excideuil, mais passer d'une très grande ville à un tout petit village, c'est exactement ce qu'il voulait : "Ça fait longtemps que je me réjouis de vivre avec des personnes qui vivent à la campagne. Je pense que l'expérience ici, c'est beaucoup plus humain." Assise à quelques tables de lui, Chelsea. Elle arrive de Trinité et Tobago, dans les Caraïbes pour son deuxième contrat d'assistante d'anglais : "J'ai une passion pour les langues étrangères, j'adore enseigner aux étudiants. Pour moi, c'est enrichissant." 

Une richesse aussi pour les classes périgourdines selon Florence Estrade, inspectrice pédagogique régionale :  "Ce sont des jeunes qui vont pouvoir transmettre la culture de la pays, et puis qui ont cette compétence de mobilité que nous souhaitons transmettre à nos élèves." 

Ces jeunes assistants de langues travaillent avec les élèves douze heures par semaine, pour un salaire d'un peu moins de 800 euros net par mois.