Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Indre-et-Loire : 15% des élèves font leur rentrée dans le privé

jeudi 30 août 2018 à 16:20 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

L'heure de la rentrée a sonné pour une partie des élèves de l'enseignement privé qui retrouvent le chemin de l'école ce vendredi. Plus de 15.000 élèves sont scolarisés dans le privé en Indre-et-Loire. Un chiffre stable pour maintenir des établissements en secteur rural.

Les effectifs de l'enseignement catholique sont stables depuis plusieurs années en Indre-et-Loire
Les effectifs de l'enseignement catholique sont stables depuis plusieurs années en Indre-et-Loire © Maxppp - Stéphane Mortagne/La Voix du Nord

Indre-et-Loire, France

C'est la rentrée ce vendredi pour une partie des élèves de l'enseignement catholique, même si les effectifs reprennent surtout les cours lundi prochain comme dans le public. 15% des 109.000 élèves d'Indre-et-Loire qui font leur rentrée sont scolarisés dans le privé, un chiffre stable depuis plusieurs années. Cela représente 15.500 élèves et une cinquantaine d'établissements pour tout le département.  

Le maintien des établissements en secteur rural est une priorité pour l'enseuignement catholique

Pourtant, les collèges et lycées privés de Tours refusent beaucoup d'élèves, et les demandes non-satisfaites sont importantes. Il faut dire que l'enseignement catholique fait de de sa présence en milieu rural une priorité. Bernard Le Floch est directeur de l'enseignement catholique en Indre-et-Loire. Il explique que la priorité est mise sur la qualité de l'enseignement, et le maintien en secteur rural. L'Eglise catholique ne veut pas se développer à Tours au détriment des petites communes rurales. D'où de nombreuses demandes non satisfaites sur Tours. 

Les motivations de la scolarisation dans le privé sont très difficiles à analyser

Globalement, ce sont les parents qui sont déterminants dans la décision d'inscription dans le privé pour les écoles et les collèges. Pour les lycées et les BTS, c'est souvent le jeune lui même qui prend la décision. D'ailleurs, un enfant sur 2 en moyenne passe au moins une année dans un enseignement catholique dans son cursus, une ou plusieurs années. Pour autant, les motivations d'entrée dans le privé sont difficiles à analyser comme l'explique Bernard Le Floch, directeur de l'enseignement catholique en Indre-et-Loire. Il y a du mimétisme familial, un choix des parents pour le collège et l'école, la recherche de valeurs

Fermeture du lycée Saint-Gilles Fontiville de Veigné

Par ailleurs, l'enseignement catholique a fermé définitivement en juin 2018, 5 ans après la prise de décision, le lycée Saint Gilles Fontiville de Veigné. Les 320 élèves de la filière hôtellerie et carrières sanitaire et social vont rejoindre respectivement Notre-Dame-la-Riche, Saint-Ursule et Saint-Martin. Le château qui accueillait les élèves a été mis en vente. Il coûtait trop cher en entretien.