Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

Indre-et-Loire : Jean-Michel Blanquer ne veut pas d'enfants devant la télévision le mercredi

mardi 12 mars 2019 à 14:45 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse était ce mardi matin 11 mars à la Mairie de La Riche pour signer le premier "Plan Mercredi" du département. Wilfried Schwartz, le maire de la ville, avait souhaité maintenir une offre périscolaire culturelle et sportive.

Le Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse est venu signer à La Riche le premier "Plan Mercredi"
Le Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse est venu signer à La Riche le premier "Plan Mercredi" © Radio France - ©Marie-Ange Lescure

Indre-et-Loire, France

Après les TAP (Temps d'activité périscolaire) qui existaient lorsque la semaine comptait quatre jours et demi d'école, le maire de La Riche a souhaité maintenir une offre périscolaire ou extra-scolaire importante pour les enfants de la commune. Lorsque le gouvernement a lancé, il y a plusieurs mois, le "Plan Mercredi", la commune a adhéré à l'idée et aujourd'hui propose des ateliers culturels, des activités sportives, musicales et même la pratique des arts du cirque. 

"Tout sauf devant la télévision" - Jean-Michel Blanquer ministre de l'Éducation nationale 

Pour le ministre, dans ce "Plan Mercredi" ce sont les mots culture, nature et sports qui sont importants : "nous ne voulons pas d'enfants devant la télévision" a ajouté Jean-Michel Blanquer. Les communes qui adhèrent ce "Plan Mercredi" reçoivent un soutien financier supplémentaire pour mettre en place des activités. A La Riche, le coût est de 45 euros pour l'année et pour les familles qui rencontreraient des difficultés, elles peuvent bénéficier d'une aide municipale qui réduit la cotisation à 25 euros. Une façon pour le maire Wilfried Schwartz de permettre l'accès de tous à ces activités. 

Le parcours éducatif jeunesse de La Riche labellisé maintenant Plan Mercredi bénéficient à 130 enfants qui fréquentent le centre de loisirs tous les mercredis (soit une augmentation de 30 % par rapport à l'an passé)  et au total ce sont 483 enfants de la commune qui bénéficient de tous les aménagements périscolaires.