Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Indre-et-Loire : les épreuves de contrôle continu du nouveau baccalauréat divisent en Touraine

-
Par , France Bleu Touraine

Les épreuves communes de contrôle continu commencent ce lundi 20 janvier. C'est une des nouveautés de la réforme du baccalauréat. Les professeurs sont plutôt contre, et certains syndicats appellent à la grève pour éviter qu'elles aient lieu.

Un panneau invitant au silence aux abords d'une salle d'examen d'un lycée de Limoges pour les épreuves du bac
Un panneau invitant au silence aux abords d'une salle d'examen d'un lycée de Limoges pour les épreuves du bac © Radio France - Nathalie Col

Les épreuves du baccalauréat commencent ce lundi 20 janvier pour les élèves de premières. Avec la nouvelle réforme, ils ont des épreuves d'histoire géographie, de langues vivantes et de maths pour les filières technologiques réparties en plusieurs sessions pendant les années de première et de terminale. Les épreuves communes de contrôle continue, les E3C. Cette réforme est loin de faire l'unanimité. "Ça va être compliqué car il y a plusieurs jeunes de mon âge qui sont assez remontés sur les E3C et la nouvelle réforme parce qu'on est complètement contre", assure Avenice, une élève de première au lycée Jean Monnet à Joué-lès-Tours. Même son de cloche du côté des syndicats. "La seule solution, c'est de faire grève", assume Anne Grandet est la secrétaire de la FSU. Côté rectorat, on assure travailler avec les professeurs pour que les épreuves puissent se dérouler du mieux possible pour les élèves.

Trop d'indication pour les révisions ? 

Au lycée Vaucanson, une polémique a éclaté après un mail de la proviseure. 

Les professeurs d'histoire-géographie ont refusé de transmettre un sujet à l'inspection. C'est donc la cheffe d'établissement qui a choisi, mais sur le conseil de l'inspection académique. Un déroulement normale selon un des professeurs d'histoire-géo. Ce qui ne va pas c'est donc ce mail reçu par les élèves avec comme indication qu'il faut réviser le chapitre 1 du thème 1 d'histoire et le thème 1 de géographie.. Virginie Pelletier est professeur de français et a une fille en première, c'est grâce à elle qu'elle a eu vent de ce message. "Quelle est l'équité entre un établissement et un autre ? ", interroge-t-elle. Un argument que réfute totalement Claire Lienhardt, la doyenne des inspecteurs académiques. "Cette recommandation, on l'a donnée à tous nos professeurs de l'académie", explique-t-elle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu