Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

EXCLU - 10 000 étudiants de l'université de Lille privés d'examens pour cause de grève ce mardi

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Une partie des examens est reportée à l'université de Lille. De nombreuses épreuves doivent se dérouler ce mardi, jour de mobilisation nationale contre la réforme des retraites. Dans trois facultés et une école, la décision d'un report a été prise. Le concours de médecine a, lui, bien lieu à Douai.

L'université de Lille est composée de 24 facultés, écoles, instituts. Ce mardi, quatre ont pris la décision de reporter les examens.
L'université de Lille est composée de 24 facultés, écoles, instituts. Ce mardi, quatre ont pris la décision de reporter les examens. © Radio France - François Cortade

Lille, France

C'est une information France Bleu Nord : 10 000 étudiants de l'université de Lille sont privés d'examens de fin de semestre, ce mardi, jour de grève nationale contre la réforme des retraites. Entre les perturbations dans les transports qui peuvent empêcher les étudiants d'arriver à l'heure, et la grève du personnel qui peut rendre la surveillance insuffisante, des mesures de report ont été prises dans trois facultés, et une école de l'université de Lille, sur les 24 entités qui la composent.

Sont concernées :

  • la fac de droit et de sciences politiques
  • la fac de sciences économiques et sociales
  • la fac des sciences et technologies
  • l'école d'ingénieurs Polytech

La vingtaine d'autres entités de l'université de Lille maintient, mais il peut y avoir des aménagements, comme une tolérance aux retards ou un rattrapage pour les étudiants qui seraient privés de transports.

On essaie de faire au mieux face à cette situation exceptionnelle

L'université de Lille recommande le report lorsqu'il est possible, mais laisse libre les écoles, IUT et facultés de reporter ou non, d'aménager ou non, leurs examens. Lynne Franjié, vice-présidente formation de l'université de Lille, reconnaît que "ça ne se voit pas tous les ans, mais ça arrive, lorsqu'il y a des grèves, ou même des intempéries. Nous pouvons être confrontés à cette situation exceptionnelle, on l'a été par le passé, en 2005, en 2009. Ce n'est pas facile à organiser, mais on essaie de faire au mieux, pour que l'information soit claire pour tous". Le report n'aura pas lieu avant 2020, janvier ou février en fonction de l'organisation.

Concours de PACES maintenu

La faculté de médecine, elle, a décidé de maintenir le concours de première année, mardi et mercredi, plus de 3000 étudiants sont attendus à Gayant Expo, à Douai. La grève des transports risque d'ajouter du stress à cette épreuve-couperet, avec des trains qui risquent d'être rares, et des bouchons encore plus denses que d'habitude. Lynne Franjié assure que "la faculté de médecine a pris les dispositions nécessaires, en décalant d'un quart d'heure le début des épreuves, et en informant de manière précoce les étudiants, pour qu'ils puissent prendre leurs dispositions : du covoiturage, par exemple, ou le fait d'être présent à Douai la veille. On espère vraiment qu'il n'y aura pas de préjudice pour les étudiants".

C'est donc à chacun de trouver sa solution pour ne pas être en retard mardi matin à 9h, ou plutôt 9h15, donc. La plupart des hôtels sont déjà complets à Douai, et les étudiants que nous avons pu contacter estiment que la situation ajoute de l'angoisse au stress, et risque de pénaliser ceux qui n'ont pas les moyens de dormir sur place. L'université de Lille assure être en discussion avec le CROUS, pour aider financièrement certains candidats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu