Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Des profs de sport en sous-vêtements par zéro degré pour protester contre les cours en extérieur

-
Par , France Bleu Périgord

Les enseignants d'EPS de Dordogne ont choisi de se dénuder ce mardi midi au cours de la manifestation des enseignants dans les rues de Périgueux. Ils étaient 300 dans le cortège pour réclamer des augmentations de salaires et de meilleures conditions de travail.

Une quinzaine de profs de sports se sont dénudés devant l'inspection d'académie
Une quinzaine de profs de sports se sont dénudés devant l'inspection d'académie © Radio France - Antoine Balandra

À Périgueux, les profs d'EPS n'ont pas froid aux yeux, ni ailleurs d'ailleurs ! Ce mardi midi, ils se sont "mis à poil" devant l'inspection d'académie. Une quinzaine d'enseignants ont retiré leurs habits pour se retrouver en sous-vêtements alors qu'il faisait 0 degrés.  Ils dénoncent "le mépris du gouvernement qui les met dehors pour faire cours". Des conditions de travail qui sont "inadmissibles" selon le SNEP/FSU, le Syndicat National de l'Education Physique. 

Les profs de sports estiment qu'ils pourraient très bien faire cours dans des gymnases en respectant les règles de distanciation physique : "On transforme bien les gymnases en cantine". Les enseignants font référence à la cité scolaire Bertran de Born à Périgueux où depuis hier lundi, 150 collégiens mangent chaque midi dans le gymnase.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"On nous dit vous êtes dehors. C'est pas le fait d'être dehors qui nous pose problème, c'est la considération de notre discipline qui se retrouve dégradée. On a des évaluations, des programmations, des contenus. Cela est effacé d'un trait sous un prétexte sanitaire qui n'est qu'un prétexte car il n'y a rien pour justifier cette décision" dit Denis Verger, professeur d'EPS au collège d'Excideuil. Les enseignants s'inquiètent aussi de la forme physique des élèves, qui n'ont souvent plus que l'EPS dans leur établissement, avec la fermeture des clubs, pour faire du sport.

Des profs rassemblés pour défendre l'enseignement de l'EPS
Des profs rassemblés pour défendre l'enseignement de l'EPS © Radio France - Antoine Balandra

Ce mardi matin, environ 300 enseignants et personnels de l'Éducation nationale, toutes spécialités confondues, ont défilé dans le centre-ville de Périgueux pour protester eux aussi contre les modalités sanitaires appliquées dans l'Education Nationale et pour obtenir des revalorisations salariales. 

Reportage avec les professeurs d'EPS de Dordogne qui se dénudent

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les professeurs d'EPS de Dordogne se sont mis à nu...
Les professeurs d'EPS de Dordogne se sont mis à nu... © Radio France - Antoine Balandra
Choix de la station

À venir dansDanssecondess