Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Interdiction des téléphones au collège : "Les élèves nous diront merci plus tard !" selon le ministre de l'Éducation

lundi 11 juin 2018 à 10:47 Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie

Le ministre de l'Éducation nationale était l'invité de France Bleu Pays de Savoie ce lundi matin, avant de rencontrer plusieurs classes de Haute-Savoie. Sur la question des téléphones portables il estime que le devoir de l'école et des parents est de protéger les élèves.

Jean-Michel Blanquer, invité de France Bleu Pays de Savoie
Jean-Michel Blanquer, invité de France Bleu Pays de Savoie © Maxppp -

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer est en visite en Haute-Savoie ce lundi. Il était l'invité de France Bleu Pays de Savoie. Téléphones portables, lecture, effectifs grandissants en Pays de Savoie, il répond à nos questions en direct à 7h45 avant de partir sur le terrain.

Jean-Michel Blanquer invité de France Bleu Pays de Savoie ce lundi avant sa visite en Haute-Savoie

Vous rencontrez ce matin des élèves des élèves de classes de CM1 et de CM2 et vous leur apportez des fables de La Fontaine. Pourquoi ?

Depuis juin dernier, nous avons décidé d’offrir aux 800 000 élèves de CM2 de France les fables de La Fontaine. C’est un geste qui a beaucoup de significations, d’abord pour promouvoir la lecture, notamment pendant les vacances car on leur donne les livres en fin d’année, et aussi de la ritualiser en montrant que le livre est au centre de nos vies. En distribuant La Fontaine, on donne un auteur fondamental du patrimoine littéraire français. C'est important car c’est ce patrimoine français qui nous unit par la beauté de la langue. 

Y a t-il un problème de lecture en France ? On voit que le niveau des élèves n’est pas satisfaisant, notamment à l’entrée en 6ème...

On peut mentionner deux phénomènes préoccupants. D’abord, plus de 20% des élèves sortent de l’école primaire sans bien savoir lire, écrire, compter et respecter autrui. On constate aussi qu’à partir de la 6ème il y a une baisse des pratiques de lecture et d’exercices physiques. On doit aller à l’encontre de ces phénomènes et encourager la lecture, le sport…  La distribution de ce livre, c’est la pointe avancée de bien d‘autres choses que nous faisons pour encourager la lecture et hausser la qualité du français écrit et oral des enfants. 

Vous parliez de « baisse de la lecture », est-ce que c’est pour cela que vous vous attaquez aux téléphones portables ? Vous allez cet après-midi dans un collège à Annecy, face à des collégiens, qui ne seront sans doute pas très contents que vous interdisiez le téléphone dans leur établissement... 

Effectivement, ce n’est pas une mesure populaire mais elle est absolument indispensable et cela fait partie de cette même vision d’ensemble. Nous voyons bien qu’aujourd’hui, nous sommes rentrés dans une nouvelle société voire une nouvelle civilisation où les technologies ont beaucoup d’importance. Cela a beaucoup d’aspects positifs mais aussi beaucoup d’aspects négatifs. S’agissant des enfants, notre devoir, en tant qu’école et en tant que parents, est de protéger les enfants et les adolescents des usages négatifs. S’ils nous remercient pas tout de suite, ils nous remercieront plus tard. 

Le portable était déjà interdit au collège. On imagine mal les élèves le sortir pendant les cours, le règlement intérieur des collègues prévoit cette interdiction.

Nous avions l’interdiction qui était fixée par la loi du téléphone portable en classe, mais dans le reste de l’établissement c’était fixé par le règlement intérieur. Désormais ce qui va se passer grâce à la loi adoptée en première lecture la semaine dernière, c’est l’interdiction partout dans tous les collèges, aussi bien dans la classe que dans le reste de l’établissement. C’est un changement très important. Nous voulons aussi que ça ait un impact sur les esprits, que ça permette d’en parler en famille et que cette sorte d’addiction aux écrans puisse cesser autant que possible. 

La Haute-Savoie est un département spécial car à la rentrée prochaine, ce sera le seul de l’Académie de Grenoble qui va gagner des élèves (430 élèves supplémentaires). Il y aura des créations de postes mais les syndicats estiment que ce n'est pas suffisant. Il faut davantage d'enseignants

Ces créations de postes vont correspondre à une amélioration du taux d’encadrement dans le département, donc la situation s‘améliore. C’est un département où il y a du dynamisme géographique et il faut s’en réjouir. On est sur une stratégie pluriannuelle et qui doit nous permettre au fil des années d’améliorer le taux d’encadrement à l’école primaire. Mais ce n’est pas la seule mesure à faire puisque les mesures quantitatives sont importantes mais les plus importantes ce sont les mesures qualitatives, d’où le plan sur le français et les mathématiques que nous avons commencé à mettre en œuvre et qui doit permettre de rehausser le niveau de tous.

Pour fidéliser les enseignants, les syndicats demandent une prime de vie chère car dans le département le coût de la vie est très élevé. On voit des enseignants qui viennent puis qui repartent parce qu’ils disent « on ne peut pas rester »...

Il faut avoir une vision globale de la qualité de vie des enseignants, et ça ne passe pas forcément par une prime de vie chère mais par cette vision globale. Je rencontre cette problématique dans d’autres départements, comme les enjeux de logements, qui sont très importants. Je suis ouvert à entendre ce genre de choses avec la rectrice de Grenoble. Je ne pense pas que la création d’une prime soit la bonne formule, mais plutôt qu’il faut avoir cette vision concrète de ce qu’est la vie quotidienne de ces enseignants.  

Programme de Jean-Michel Blanquer

  • A partir de 8h40 le ministre est à l’école primaire Les Murs Blancs d’Évian-les-Bains pour remettre aux élèves dans le cadre de l’opération un livre pour l’été, les Fables de La Fontaine illustrées par Joann Sfar. 
  • Matinée au lycée professionnel Charles Poncet de Cluses pour revenir sur les grands axes de la réforme de la voie professionnelle annoncée le 28 mai dernier.
  • Dans l'après-midi Jean-Michel Blanquer prévoit un temps d'échange avec les élèves du collège Evire d'Annecy (Annecy-le-Vieux) au sujet de l’interdiction des téléphones portables au collège.
  • Le sport scolaire sera aussi au menu avec une visite des installations du lycée Charles Baudelaire d'Annecy (Cran-Gevrier)