Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Cherbourg-en-Cotentin : "Développer le bilinguisme dans les établissements scolaires"

-
Par , France Bleu Cotentin

L'adjointe au maire de Cherbourg en Cotentin en charge des relations internationales, Anna Pic était l'invitée de France Bleu Cotentin ce mardi 23 avril 2019. Elle est revenue sur le voyage d'une délégation cherbourgeoise en Australie lors de ces vacances scolaires.

Anna Pic, l'adjointe au maire de Cherbourg en Cotentin en charge des relations internationales
Anna Pic, l'adjointe au maire de Cherbourg en Cotentin en charge des relations internationales © Radio France

Entre Cherbourg et l'Australie il existe, on le sait, des liens commerciaux autour de la construction de sous-marins. Et bien là, le voyage de cette délégation cherbourgeoise consistait à travailler autour d'échanges en matière d'éducation. Et à la tête de cette délégation, l'adjointe au maire de Cherbourg en Cotentin en charge des relations internationales, Anna Pic. Depuis le début de cette aventure commune entre Cherbourg et l'Australie, l'un des intérêts mis en avant, c'est la possibilité de développer le bilinguisme dans des établissements scolaires. "Il y a deux ans avait été signé avec le rectorat de Caen/Rouen et la ville de Cherbourg une lettre d'intention pour un rapprochement avec l'Australie autour de l'éducation. On a cherché à partir de là des plans d'actions. Nous cherchons à mettre en place une école plus ouverte à l'internationale et une montée en compétences linguistiques".

Tout devra être finalisé d'ici fin juillet 

L'idée : développer l'anglais dans toutes les matières. La loi autorise à monter jusqu'à 50% des enseignements dans une langue étrangère. "Les enseignants qui sont dans nos écoles ont des compétences, un enseignant a été tout spécialement attribué pour du français/langues étrangères, elle accompagne les élèves australiens mais il s'agira de retravailler sa fiche de poste pour qu'elle soit au service de tous et que nous puissions atteindre les 50% d'enseignements disciplinaires.  Tout cela devrait être finalisé d'ici juillet. Des établissements ont été choisis par l'éducation nationale depuis le début. Il s'agit de l'école maternelle Alma, l'école primaire Gibert-Zola, le collège Bucaille-Charcot et le Lycée Grignard. "Pour l'instant nous allons nous concentrer sur ces têtes de pont tout en faisant de la formation auprès des enseignants. On va s'appuyer sur ces établissements et aller plus loin, d'autres actions seront à suivre; l'objectif c'est bien d'initier ce plan d'actions à partir de la rentrée prochaine "          

Choix de la station

France Bleu