Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-Michel Blanquer visite l'internat d'excellence du collège Rostand à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Avec la secrétaire d'Etat chargée de l'éducation prioritaire, Nathalie Elimas, le ministre de l'Education nationale a découvert l'internat d'excellence flambant neuf du collège Jean Rostand à Orléans. Il pourra accueillir jusqu'à 40 élèves à la rentrée prochaine.

"En dormant à l'internat, j'évite des allers-retours quotidien entre Orléans et Montargis, où j'habite", explique Laurène Blanchet, élève de 3e du collège Jean Rostand.
"En dormant à l'internat, j'évite des allers-retours quotidien entre Orléans et Montargis, où j'habite", explique Laurène Blanchet, élève de 3e du collège Jean Rostand. © Radio France - Thomas Giraudeau

Le ministre de l'Education nationale n'a pas choisi de visiter le collège Jean Rostand par hasard. Inaugurés début janvier, les bâtiments sont flambant neufs. Et l'internat de l'établissement bénéficie depuis le mois de mars du label "internat d'excellence", qui lui permet d'avoir des moyens humains et matériels supplémentaires pour accompagner les élèves.

Le collège Jean Rostand a été choisi, comme 53 autres établissements en France, car il va proposer, en septembre prochain, les quarante chambres de l'internat à des élèves socialement défavorisés, en difficulté scolaire, et vivant dans un cadre familial parfois difficile voire incompatible avec la scolarité. 

Limiter les déplacements

Une dizaine d'élèves sont déjà hébergés toute la semaine depuis le début de l'année. Ils sont en section foot, et vivent souvent loin d'Orléans, vers Pithiviers, ou Montargis. Comme Laurène Blanchet. Elle est en 3e. 

Je vis à Montargis. Et faire des allers-retours quotidiens, 75 kilomètres, entre le collège et là-bas, c'est trop. De toute façon, mes parents n'auraient pas pu m'amener tous les jours. 

A l'internat, les élèves doivent obligatoirement suivre une heure de permanence, d'étude, tous les soirs, pour faire leurs devoirs. "Ca m'aide", confie Kévin, 13 ans. "J'ai amélioré mes notes en mathématiques depuis je suis ici." Il avoue avoir du mal à travailler à la maison, comme son camarade, Victor. "C'est compliqué de travailler chez moi, avec mes trois frères à côté. Ici, je suis seul. Je peux réviser dans le calme, ou demander de l'aide à un de mes camarades."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Loger des élèves en difficulté

Avec ce label "internat d'excellence", combiné à la politique d'éducation prioritaire, le principal du collège Jean Rostand, Sébastien Six, pourra proposer une aide financière aux familles qui n'ont pas forcément les moyens de payer l'internat à leurs enfants. "Cela coûte quand même 1 500 euros l'année. Une somme qui pourrait bloquer des familles.", estime-t-il. "Donc on souhaite lever ce frein en proposant une aide financière." 

Les élèves de l'internat vont bénéficier d'un accompagnement éducatif structuré. Ils ne vont pas trop avoir le choix de leur emploi du temps, se demander s'ils auront envie de travailler ou pas le soir. Ils n'auront pas le choix, mais seront à ce moment-là accompagnés. Et puis, le mercredi après-midi, ils auront des activités culturelles et sportives. 

Un projet pédagogique souligné par Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l'Education nationale a visité l'internat, s'est entretenu avec élèves, professeurs et principal. "Le collège Jean Rostand d'Orléans est emblématique de cette politique d'internat d'excellence. Un bâtiment neuf, un projet pédagogique fort. C'est une occasion d'avoir un cadre de vie agréable quand, parfois, les choses sont plus difficiles à la maison", a-t-il déclaré. 

En mars dernier, les 54 premiers internats d'excellence ont été labellisés par l'Etat. Ils bénéficient d'une enveloppe de 50 millions d'euros, dans le cadre du plan de relance, pour réhabiliter et aménager de nouvelles places d'internat. Outre celui du collège Jean Rostand d'Orléans, il en existe un seul autre en région Centre-Val-de-Loire : au lycée professionnel Jean Guéhénno de Saint-Amand-Montrond, dans le Cher. D'ici à la rentrée de septembre, 240 doivent être labellisés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess