Éducation

Jean-Michel Blanquer visite un CP dédoublé dans une école de Strasbourg

Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace vendredi 13 octobre 2017 à 17:31

Jean-Michel Blanquer suit la leçon de lecture, accompagné de la rectrice Sophie Béjean et de quelques élus strasbourgeois
Jean-Michel Blanquer suit la leçon de lecture, accompagné de la rectrice Sophie Béjean et de quelques élus strasbourgeois © Radio France - Corinne FUGLER

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, était à Strasbourg ce vendredi 13 octobre. Il s'est rendu à l'école élémentaire Jacqueline, à Hautepierre, où il a visité une classe de CP en REP+, une classe dédoublée pour faciliter les apprentissages.

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, s'est rendu ce vendredi 13 octobre à l'école élémentaire Jacqueline, à Hautepierre, en ZEP, zone d'éducation prioritaire, pour une petite leçon de lecture. Il a passé un long moment au sein d'une classe de CP en REP+ , c'est à dire une classe dédoublée pour faciliter les apprentissages. Les REP+ ne comptent pas plus d'une douzaine d'élèves. Une cinquantaine de classes de CP en REP+ a été crée dans le Bas-Rhin à la rentrée, ainsi qu'une centaine dans le Haut-Rhin. Ce principe de classes dédoublées sera maintenu l'an prochain en CE1 dans certaines écoles, dont l'école Jacqueline, car ce nouveau format donne toute satisfaction. "Maintenant que nous sommes très persuadés que c'est cela qui nous permet d'aller à la racine des problèmes", a précisé M. Blanquer lors de sa visite, "eh bien, nous mettons des moyens sur cette mesure parce que c'est à la base de la réussite de tous les élèves!"

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, va consacrer des moyens supplémentaires aux CP dédoublés

Un climat épanouissant qui favorise les apprentissages

Le ministre de l'Education nationale a aussi noté l'atmosphère sereine qui règne dans ces classes à petit effectif et son impact sur les méthodes pédagogiques des enseignants: "s'agissant de classes de CP à 12, j'observe ce même climat très apaisé, très épanouissant, qui crée aussi de la créativité chez les professeurs!"

Une halte à la BCD pour le ministre de l'éducation nationale - Radio France
Une halte à la BCD pour le ministre de l'éducation nationale © Radio France - Corinne Fugler

Avant de déguster un filet de colin à l'américaine avec les petits de l'école maternelle voisine, Jean-Michel Blanquer est aussi revenu sur les initiatives du gouvernement Philippe en matière d'accueil des enfants handicapés. Les effectifs d'auxiliaires de vie scolaire, qu'il s'agisse d'emplois aidés ou d'A.E.S.H, ont été portés de 72.000 à 80.000. Les contrats des nouveaux A.E.S.H, "accompagnants d'élèves en situation de handicap", pourront durer jusqu'à six ans, pour permettre à l'enfant, à l'équipe éducative et aux parents de nouer une relation de longue durée. Les parents d'enfants handicapés se plaignaient cette rentrée encore, à travers des rassemblements organisés à Strasbourg et à Mulhouse, du fort turnover de ces aidants et de leur manque de formation.

Jean-Michel Blanquer: la scolarité des enfants handicapés est une priorité du gouvernement