Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les "Devoirs Faits", plus prisés dans l'académie de Nancy-Metz que dans le reste de la France

jeudi 16 novembre 2017 à 17:29 Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine

Deux semaines après sa mise en place, le dispositif "Devoirs Faits" connaît déjà un joli succès en Lorraine. 30% des collégiens de l'académie Nancy-Metz sont inscrits à ce temps d'étude accompagné, contre 25% dans le reste de la France. Exemple au collège Jean Moulin de Tomblaine.

Des devoirs effectués au collège et encadrés par du personnel volontaire
Des devoirs effectués au collège et encadrés par du personnel volontaire © Radio France - Isabelle Baudriller

Elle réalise un exercice de calcul mental, il dessine un lapin géométrique, elle planche sur le positionnement de la Terre et du soleil. Des élèves de 6e du collège Jean Moulin de Tomblaine, près de Nancy, ont reçu ce jeudi 16 novembre la visite de la rectrice de l'académie Nancy-Metz pendant le temps des "Devoirs Faits", ce nouveau dispositif du ministère de l'Education nationale, appliqué depuis la rentrée des vacances de la Toussaint dans tous les collèges.

Florence Robine (penchée), rectrice d'académie et Patricia Chaleix, principale du collège dans la salle des "Devoirs Faits" - Radio France
Florence Robine (penchée), rectrice d'académie et Patricia Chaleix, principale du collège dans la salle des "Devoirs Faits" © Radio France - Isabelle Baudriller

Sur 600 élèves au total dans l'établissement de Tomblaine, ils sont une petite centaine pour le moment à avoir choisi ce temps d'étude en dehors des heures de classe, encadré par du personnel volontaire : professeurs, conseillers principaux d'éducation (CPE), assistants d'éducation, services civiques. Pour Elisabeth, "c'est plus facile de faire ses devoirs au collège qu'à la maison. Ici, on est au calme, on a le temps de réfléchir". "Les profs qui sont ici ont peut-être un peu plus de connaissances que nos parents", ajoute Noa, "on préfère être aidés ici".

A la maison, on peut s'amuser, profiter de la famille au lieu de passer du temps à faire des devoirs" - Noa, élève de 6e

Le dispositif "Devoirs Faits" ne signifie pas "devoirs terminés", souligne la rectrice Florence Robine : "On est là pour enclencher un travail personnel. Mais de toute façon, il reste du travail personnel. Simplement, les élèves sont mieux organisés, savent ce que l'on attend d'eux - c'est un point important - et deviennent plus autonomes, plus maîtres de leurs apprentissages."

Il ne faut pas qu'ils vivent ça comme un cours en plus" - Laurent Mascherin, CPE, qui encadre ces "Devoirs Faits"

Dans l'académie Nancy-Metz, 30% des collégiens sont inscrits à "Devoirs Faits", contre 25% au plan national. Et les parents dans tout ça ? "Ce dispositif ne veut en aucun cas déposséder les parents de leur rôle d'éducateurs, qui est absolument premier. Mais ils ne sont pas forcément enseignants de mathématiques ou de français. Ils ont un rôle de supervision, d'accompagnement et d'encouragement de leurs enfants et il est très important que nous soyons en relation avec les familles sur ces points là", insiste Florence Robine.