Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'Agglomération de Mont-de-Marsan choisit de rester à la semaine de quatre jours et demi

mercredi 31 janvier 2018 à 22:31 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Mont-de-Marsan Agglomération a fait son choix sur les rythmes scolaires. Elle ne repassera pas à la semaine de quatre jours à la prochaine rentrée. Les collectivités ont jusqu'au 28 février pour se décider.

L'Agglomération de Mont-de-Marsan veut se redonner une année supplémentaire pour mesurer les conséquences du passage à la semaine à quatre jours et demi
L'Agglomération de Mont-de-Marsan veut se redonner une année supplémentaire pour mesurer les conséquences du passage à la semaine à quatre jours et demi © Maxppp - Thierry GACHON

Mont-de-Marsan, France

C'est un choix assumé et mûrement réfléchi. Le président de Mont-de-Marsan Agglomération annonce que les 4.000 écoliers scolarisés dans les 39 écoles de la collectivité resteront à la semaine de quatre jours et demi à la prochaine rentrée. Depuis le décret Blanquer du mois de juin, les communes ont la possibilité de revenir à la semaine de quatre jours d'école. Dans les Landes, la date butoire est fixée au 28 février

Alors que beaucoup de communes ou de communautés de communes ont fait le choix de revenir à la semaine de quatre jours, en demandant une dérogation, l'agglomération de Mont-de-Marsan décide de continuer. "Il y a eu un Plan Éducatif de Territoire, que nous avons évalué avec des élus, des parents, des représentants de l'enseignement et en étroite relation avec l'Education Nationale et au terme de cette évaluation, nous avons décidé de ne pas céder à la précipitation ambiante", explique le président Charles Dayot. 

Pour mesurer une telle réforme, il faut se donner un peu de temps - Charles Dayot

Il nous paraissait important de se redonner une année supplémentaire pour voir réellement quelles sont les conséquences sur le bien-être de nos enfants, on parle de rythmes chrono-biologiques... je ne suis pas un spécialiste, mais en tout cas pour mesurer une telle réforme il faut se donner un peu de temps" rajoute l'élu. Charles Dayot, dont la commune de Mont-de-Marsan est passée à la semaine de quatre jours et demi à la rentrée 2014, précise que cette décision n'est pas gravée dans le marbre : "il nous paraissait prématuré de tout casser, de tout balayer d'un revers de manche, ça ne veut pas dire que ça durera ad vitam aeternam". 

Quatre jours et demi mais des changements dans les TAP

La collectivité dit avoir de bons retours sur l'organisation des Temps d'Activités Périscolaires (TAP), sur la qualité et l'encadrement des enfants avec des activités nouvelles. "Beaucoup d'enfants on découvert des activités auxquelles ils n'avaient pas accès et sur les familles mono-parentales les parents ont bien apprécié le mercredi matin d'avoir une activité éducative et d'enseignement pour leurs enfants" poursuit Charles Dayot. Mais des changements pourraient intervenir dans cette organisation et dans le contenu de ces activités pour les élèves de maternelle. "On a décidé quatre jours et demi, ça c'est bon ! Maintenant on a le temps avant la rentrée de septembre 2018" conclut le président de Mont-de-Marsan Agglomération. 

Aujourd'hui, 350 agents sont chargés des activités périscolaires,  dans l'agglomération de Mont de Marsan.  Une partie des TAP est aussi assurée par des associations, bénévolement ou pas.

A la rentrée 2017, dans les Landes, quatre communes avaient déjà fait le choix de repasser à la semaine de quatre jours : Saubusse, Saint-Geours-de-Maremnes, Oeyreluy et Sainte-Marie-de-Gosse.