Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'Alliance anticorrida relance la polémique à l'occasion des rendez-vous en terre d'aficion à Nîmes

vendredi 4 mai 2018 à 7:06 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère

L'Alliance anticorrida relance la polémique autour de l'exposition à Nîmes Tauromachies universelles. La ville a invité 400 scolaires à la visiter. Des images scandaleuses, dit l'association, pour un très jeune public.

Des images très dures pour un jeune public.
Des images très dures pour un jeune public.

Nîmes, France

L'exposition "Tauromachies universelles", est inaugurée ce vendredi Galerie Jules Salles à Nîmes et sera visible jusqu'au 22 Mai. Une exposition itinérante montée par l'ONCT, l'observatoire national des cultures taurines et présentée pour la 3é année consécutive dans le cadre de "Rendez-vous en terre d'aficion 2018" organisé par la ville de Nîmes. Ville qui a convié quelques 400 enfants de primaire à la visiter. L'occasion pour l'Alliance anticorrida de polémiquer une nouvelle fois avec la ville.

La ville invite 400 enfants de primaire à la visiter, "incroyable", dit l'Alliance, tant les images sont violentes

Objet de la polémique, un film de 66 minutes. On y voit un matador prendre un coup de corne laquelle lui traverse la gorge. Image terrible qui ne dure que quelques secondes dit l'ONCT. Mais comment imaginer, dénonce l'alliance anticorrida, qu'une mairie invite des enfants à y être exposés. En 2016, l'association avait tenté de faire interdire l'exposition. Sa plainte a été classée sans suite. L'Alliance souhaite relancer la procédure avec un nouveau dépôt de plainte mais de la part des parents cette fois

Les images les plus dures ? Seulement quelques secondes. C'est aussi ça la corrida

L'observatoire national des cultures taurines assume la violence de quelques images présentées dans cette exposition Tauromachies universelles. Une exposition qui s'adresse à tous et pas seulement aux enfants. L'année dernière, 300 enfants avaient visité cette exposition, sans qu'un seul parent ne manifeste son opposition.

Récit Ludovic Labastrou

La mairie de Nîmes cherche à remplacer le public vieillissant des arènes

Pour l'Alliance anticorrida, la municipalité nîmoise avec son opération rendez-vous en terre d'aficion, cherche à remplir les gradins des arènes. Ateliers pédagogiques dans les quartiers sensibles, journées gratuites d'initiation à la tauromachie, tout est fait pour renouveler l'aficion vieillissante. Elus et organisateurs de corrida, par ce biais, visent à un « renouveau dans les arènes et sur les gradins » !

Claire Starosinski, prèsidente de l'Alliance anticorrida.

300 enfants ont visité l'exposition l'an passé avec l'accord des parents. La mairie n'oblige personne

L'ONCT souligne que seuls viennent visiter l'exposition et voir le film controversé les enfants dûment autorisés par leurs parents. L'observatoire national des cultures taurines assume les images, y compris les plus dures, car c'est cela la corrida.

André Viard, prèsident de l'ONCT.